Images mouvementées

Forum pour rêveurs fans de cinéma...
 
AccueilPortailGalerieS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Les films de mémé 2012.

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Lysander
Dragonchat pourpre.
Dragonchat pourpre.
avatar

Nombre de messages : 1621
Age : 101
Localisation : Surement dans une salle de ciné ou pas loin, et sur twitter aussi => http://twitter.com/dJpJl
Date d'inscription : 06/01/2008

MessageSujet: Re: Les films de mémé 2012.   Mar 29 Mai - 13:00

Nico, je suis comme Fripy, je ne t'ai pas toujours trouver très clair dans ce que tu voulais dire, j'ai du te relire plusieurs fois.

Je ne reviendrai pas sur le fait que toi et Panda, vous n'avez pas aimer le film, je comprend, mais certain de vos argument me chiffonne, donc je vais essayer de vous expliquer quoi :

Anorya a écrit:
Lee en caméo comme ça, bof, bof....

Bein c'est le principe d'un caméo j'ai envi de dire, et en plus le monsieur il a 90 ans, donc oui, a moi, ca me fait bien plaisir de le voir encore dans des films, même si il est assis et qu'il n'a que trois ligne de dialogue ....

Globalement, il en ressort de vos critique (et autre), que vous trouver que Johnny Depp fait son Johnny depp et que burton a changer .

Alors forcement dans Dark Shadows son jeux ce rapproche de ce qu'il a deja fait avant, mais je pense que c'est aussi le personnage qui veut ca ...
Pour moi Barnabas ce rapproche d'un Edward pour le look mixer a excentricité d'un jack sparrow. Vu le nombre de film qu'il a fait, effectivement on peut trouver des élément commun, mais bon ça reste le même acteur, et je trouve qu'il a toujours du talent, et si on est blaser de le voir, le plus simple serai encore de ne plus aller voir les film ou il est dedans.
J'ai du mal a exprimer ce que je veux dire, car je pense que le cas ne c'est pas présenter jusqu’à présent.
Je vais prendre un autre exemple, dans une moindre mesure dans les film de comedie, en général on va voir le film pour ces acteur, on ira pas voir un Sacha Baron coen en ayant les même attente qu'un Jamel de bouzze. (ok exemple débile, mais j'ai pas trouver d'autre nom semblable).
Autre exemple, on a pas forcement les même attentes en regardant un Bruce lee ou un Jet li.
Je pense que pour Johnny c'est la même chose ... (quoi je suis toujours pas clair ??? :mrgreen: )

Bon après pour Burton c'est plus délicat, je vais reprendre une remarque de Chloé :

C'est pas moi qui le dis, mais je suis quand même vachement d'accord avec ça a écrit:
Les gens râlent quand il ne fait pas de film gothique (Big Fish, Ed wood, Mars attack, Pee wee ..), mais il râlent aussi quand il en fait, car selon eux, il fait toujours la même chose ...

Bein heu, en même temps on va pas demander a Micheal Bay de faire des film indépendant avec des petits chats ......
(ha ba merde alors, en fait il l'a fait , et ca donne ca
Spoiler:
 


De mon point de vu, a part deux film (la planète des singes et Alice), Burton est un très bon réalisateur a qui on ne pardonne pas des film dis moyen, qui réaliser par n'importe qui d'autre, on aurai crier au chef d’œuvre (ou au plagiat) . mais ce n'est que mon point de vu lol!

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maklaine
Pouce qu'y dit.
Pouce qu'y dit.
avatar

Nombre de messages : 575
Age : 36
Localisation : Un trou
Date d'inscription : 16/02/2008

MessageSujet: Re: Les films de mémé 2012.   Mar 29 Mai - 18:04

La planète des singes le commencement :
Je m'attendais pas à grand chose et finalement une bonne surprise. Bon l'histoire est pas mal mais manque d'ampleur, les personnages humains sont trop clichés pour être crédibles, et on sent les trous dans l'histoire (le père de James Franco ?), la mise en scène a de bons moments, avec des plans séquences vraiment bien fichues, mais manque...d'ampleur quoi !...en fait c'est lisse....pour une révolte des singes, c'est soft. On en vient à regretter que le film ne soit pas plus long, y aurait eu de quoi faire
Mais techniquement c'est juste impressionnant, comment César joue mieux que les humains !!

César/6


_________________
[url][/url]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anorya
Effraie les filles since 1983.
Effraie les filles since 1983.
avatar

Nombre de messages : 9077
Age : 35
Localisation : Into the french capitale-euh !
Date d'inscription : 21/10/2006

MessageSujet: Re: Les films de mémé 2012.   Mar 29 Mai - 22:14

Lysander a écrit:
Nico, je suis comme Fripy, je ne t'ai pas toujours trouver très clair dans ce que tu voulais dire, j'ai du te relire plusieurs fois.

Et pourtant ce n'est pas faute de prendre mon temps pour être lisible. Crying or Very sad


Lyscalibur 5 a écrit:
Anorya a écrit:
Lee en caméo comme ça, bof, bof....

Bein c'est le principe d'un caméo j'ai envi de dire, et en plus le monsieur il a 90 ans, donc oui, a moi, ca me fait bien plaisir de le voir encore dans des films, même si il est assis et qu'il n'a que trois ligne de dialogue ....


Antonioni a fait du cinéma pratiquement jusqu'à sa mort à 94 ans.
Manoel de Oliveira à 104 ans (oui, oui, naît en 1908 !) et continue de tourner des films. scratch
Blague à part la vieillesse n'a rien à voir ici et je suppose quand même que tu as dû remarquer que pour quelqu'un qui a même sorti un disque de rock/punk en 2010 (je n'invente rien : http://www.amazon.com/Charlemagne-By-Sword-The-Cross/dp/B0037OUHC2 <-- pour le commander vu que c'est pas dispo chez nous. :mrgreen: ) et dispose quand même d'une assez relative forme comparé à d'autres qui sont partis plus tôt ou trop vite, le monsieur a quand même encore la patate. Ce que je conteste c'est justement que le caméo soit trop court, presqu'insignifiant. On voit quoi ? Une minute de Lee et 5 minutes d'Alice Cooper en comparaison ? Un peu dommage non ? Neutral



plouf a écrit:
Globalement, il en ressort de vos critique (et autre), que vous trouver que Johnny Depp fait son Johnny depp et que burton a changer .


Euh, je n'évoque aucunement de changement chez Burton. Et ce n'est pas parce qu'un réalisateur change de style que je n'aimerais plus, voir topic cosmopolis tout frais depuis hier. Wink


Siegfried a écrit:
Alors forcement dans Dark Shadows son jeux ce rapproche de ce qu'il a deja fait avant, mais je pense que c'est aussi le personnage qui veut ca...
Pour moi Barnabas ce rapproche d'un Edward pour le look mixer a excentricité d'un jack sparrow. Vu le nombre de film qu'il a fait, effectivement on peut trouver des élément commun, mais bon ça reste le même acteur, et je trouve qu'il a toujours du talent, et si on est blaser de le voir, le plus simple serai encore de ne plus aller voir les film ou il est dedans.


Loin de moi le fait d'être blasé, je conteste le fait que son jeu qui avait toujours pu s'adapter et changer subtilement, aussi bien chez d'autres réalisateurs que chez Burton semble s'être affadi et proposer quelque chose qui n'évolue plus trop alors que Johnny Depp est l'acteur caméléon par excellence. Tu vois Donnie Brasco, tu es bluffé. Tu vois Edward aux mains d'argent, tu as mal pour lui. Tu vois Public Enemies, il en impose. Tu vois Ed Wood, il est adorablement attachant. Tu vois Rochester, c'est l'unique chose qui sauve le film d'un ennui poli. Dans Sweeney Todd il porte toute la misère du monde sur ses épaules.
Mais Barnabas rapproché d'un Edward mixé à Jack Sparrow... Euh. Non. Désolé, c'est un peu gros... Embarassed

Alors quand je dis :

nio nio a écrit:
Johnny Depp me semble refaire continuellement le même personnage qui gesticule tout le temps avec petits gestes ralentis, accélérés, jeux de la main

C'est en pensant quand même que tu n'es pas dupe qu'au delà de sa figure plus ou moins sérieuse, l'acteur entretient aussi une facette presque de mime où tout tient dans les regards, ses gestes, ses sourires en coin et mouvements suspendus. C'est le Depp jubilatoire de Las Vegas Parano (et avec son bob et ses grosses lunettes, il ressemble quasiment à l'un de mes oncles pour le coup. Lequel semble imiter le personnage de Depp bien souvent :p) ) dans une performance qui n'a d'égal que ce fou de Jeffrey Goines de L'armée des 12 singes joué par Brad Pitt. C'est le Depp des Pirates des Caraïbes (4 volets, un 5e en préparation... 2013 ? 2014 ?), de Charlie et la chocolaterie (tiens, Burton), du très bon Rango (qui semble n'avoir été conçu qu'en hommage à cette facette de son jeu), d'Alice (tiens, Burton encore) et à une moindre mesure toutefois, de Dark Shadows.

Ce qu'on remarque c'est que cette facette semble de plus en plus prendre le pas sur le parfait équilibre que le comédien entretenait avec brio jusqu'ici. Et justement ses derniers rôles chez Burton semble justement presque ne tenir plus que sur ça. Et quand on connait le talent de Depp, c'est un peu dommage il faut en convenir. Smile



jipé a écrit:
J'ai du mal a exprimer ce que je veux dire, car je pense que le cas ne c'est pas présenter jusqu’à présent.


Si, si, ça peut même s'apparenter à du cabotinage. Un travers dans lequel Jack Nicholson est tombé à partir du milieu des années 80 pour ne finalement donner que cette image. Les gens du coup finissent par oublier que dans les années 70 dans Vol au dessus d'un nid de coucou, il est émouvant. Que dans Profession Reporter on ne peut qu'être déboussolé comme lui. Ma grande peur c'est que justement Johnny Depp ne s'enferme plus que dans des rôles similaires. pale


Jip jip a écrit:
Je vais prendre un autre exemple, dans une moindre mesure dans les film de comedie, en général on va voir le film pour ces acteur, on ira pas voir un Sacha Baron coen en ayant les même attente qu'un Jamel de bouzze. (ok exemple débile, mais j'ai pas trouver d'autre nom semblable).


Mais Sacha Baron Coen a prouvé néanmoins qu'il pouvais sortir de son carcan d'artiste comique pour proposer autre chose. Il y a des fans de l'acteur qui ont pu le voir dans Sweeney Todd et justement apprécier son rôle. Tout comme j'ai apprécié son rôle à contre-courant dans Hugo Cabret. On peut donc aussi bien voir un film pour un acteur en espérant inconsciemment y retrouver ce qui nous plaît tout comme voir un film avec cet acteur et être surpris et apprécier qu'il nous apporte des choses nouvelles. Wink



Citation :
Autre exemple, on a pas forcement les même attentes en regardant un Bruce lee ou un Jet li.
Je pense que pour Johnny c'est la même chose ... (quoi je suis toujours pas clair ??? :mrgreen: )


Notons toutefois que le pauvre Bruce Lee a eu une carrière trop courte pour pouvoir proposer autre chose et qu'on puisse en juger sur le recul alors c'est clair que là, on va y chercher ce qu'on veut en priorité, sûr. Wink


l'apprenti dark vador a écrit:
Bon après pour Burton c'est plus délicat, je vais reprendre une remarque de Chloé :


C'est pas moi qui le dis, mais je suis quand même vachement d'accord avec ça a écrit:
Les gens râlent quand il ne fait pas de film gothique (Big Fish, Ed wood, Mars attack, Pee wee ..), mais il râlent aussi quand il en fait, car selon eux, il fait toujours la même chose ...

Bein heu, en même temps on va pas demander a Micheal Bay de faire des film indépendant avec des petits chats ......
(ha ba merde alors, en fait il l'a fait , et ca donne ca
Spoiler:
 


Oui mais le truc c'est que je n'ai pas d'aversion envers Burton à la base. J'aime Big Fish, je kiffe Ed wood, j'adore Pee-wee, j'ai même fait il y a deux ans, une nuit spéciale tim burton avec trois films coup sur coup de 00h à 6h du mat sur paris. Very Happy
Et j'adore tout autant Edward aux mains d'argent, Charlie et bien d'autres. Mon film préféré du monsieur ? Beetlejuice. Je n'ai pas vu sa planète des singes par contre, ni Alice (sauf les parties avec... Johnny Depp. Neutral ). Par contre je garde un mauvais souvenir de Sweeney Todd malgré des points positifs. A revoir celui-là. Mais comme tu le vois avec Burton et bien d'autres cinéastes, je n'ai pas trop de problèmes de ce côté là. Mais quand c'est moyen parce que Burton n'a pas su exploiter tout le potentiel de son scénario, je le dis comme ici. Après, on sent qu'une suite est prévue certainement, l'occasion pour lui d'aller plus loin. Wink


lyyyyyyyyyyyyyyyyyys a écrit:
De mon point de vu, a part deux film (la planète des singes et Alice), Burton est un très bon réalisateur a qui on ne pardonne pas des film dis moyen, qui réaliser par n'importe qui d'autre, on aurai crier au chef d’œuvre (ou au plagiat) . mais ce n'est que mon point de vu lol!

Je n'ai pas vu ces deux là mais si ça se trouve vu que je suis quand même assez ouvert, je pourrais apprécier la planète des singes pour ce qu'il semble être, une variante intéressante et un moyen de travailler un exercice de style (une saga comme la planète des singes avec son histoire, ses codes), qui sait ? Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://anorya.deviantart.com/
Anorya
Effraie les filles since 1983.
Effraie les filles since 1983.
avatar

Nombre de messages : 9077
Age : 35
Localisation : Into the french capitale-euh !
Date d'inscription : 21/10/2006

MessageSujet: Re: Les films de mémé 2012.   Mar 29 Mai - 22:35

sinon,

* films vus !


The devil's double (2011) - 5/6. Evocation de la possible vie du sosie d'un des fils de Saddam. La double performance d'acteur de Dominic Cooper est énorme. Le film est lui, passionnant dans son évocation des fastes du Bagdad des années 90 avant et pendant la guerre du golfe.

Cosmopolis (2012) - 5/6. Sans doute le plus dur et cérébral de son auteur. Comparer ça à d'autres films revient à vous dire si vous aimez l'Art abstrait face à la peinture purement figurative. Bonne chance. :bijour:

Dark shadows (2012) - 3/6. Un Burton sympa mais moyen pour moi car n'allant jamais jusqu'au bout de ses idées. Reste de chouettes trucs notamment de l'humour, de belles idées et une nouvelle venue (Eva Green) qui en impose dans l'univers Burtonien mais, ...c'est tout. Neutral

Killing Fields (2011) - 4/6. La fille de Michael Mann recrute Jessica Chastain, Sam Worthington, Jeffrey Dean Morgan et Chloé Grace Moretz (décidément partout, elle ! Laughing ) pour un polar inspiré d'une histoire vraie de tueur en série. Le style trop documentaire et des plans inutiles empêchent toutefois d'adhérer profondément. Les scènes de nuit sont souvent illisibles et la gestion d'une scène d'action digne de Heat complètement mal gérée. Mais c'est son premier film et on sent qu'il y a du potentiel. You can do it.



* Films revus


● Valse avec Bachir (2008) - 6/6. Fuckin' chef d'oeuvre. Le début tue. La musique tue. L'épisode du char attaqué par les snipers tue. Le mec qui devient fou avec sa mitraillette tue. La fin tue (surtout). En fait tout le film tue. Surprised Shocked
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://anorya.deviantart.com/
fripouille
Aime le roux.
Aime le roux.
avatar

Nombre de messages : 1340
Age : 28
Localisation : Chez Makou
Date d'inscription : 23/06/2008

MessageSujet: Re: Les films de mémé 2012.   Jeu 31 Mai - 16:58

Maklaine a écrit:
La planète des singes le commencement :
Je m'attendais pas à grand chose et finalement une bonne surprise. Bon l'histoire est pas mal mais manque d'ampleur, les personnages humains sont trop clichés pour être crédibles, et on sent les trous dans l'histoire (le père de James Franco ?), la mise en scène a de bons moments, avec des plans séquences vraiment bien fichues, mais manque...d'ampleur quoi !...en fait c'est lisse....pour une révolte des singes, c'est soft. On en vient à regretter que le film ne soit pas plus long, y aurait eu de quoi faire
Mais techniquement c'est juste impressionnant, comment César joue mieux que les humains !!

César/6

Pareil. Les personnages humains sont fades, effacés, même James Franco ( :fan: ) semble... mou. Alors ça aurait pu être une bonne idée, une manière de glorifier les singes par contraste. Mais au final cela tire tout le film vers un divertissement honnête, mais vite oublié.
Et puis le montage est un peu foutage de gueule des fois, bien trop elliptique.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anorya
Effraie les filles since 1983.
Effraie les filles since 1983.
avatar

Nombre de messages : 9077
Age : 35
Localisation : Into the french capitale-euh !
Date d'inscription : 21/10/2006

MessageSujet: Re: Les films de mémé 2012.   Ven 1 Juin - 9:40

fripouille a écrit:
Maklaine a écrit:
La planète des singes le commencement :
Je m'attendais pas à grand chose et finalement une bonne surprise. Bon l'histoire est pas mal mais manque d'ampleur, les personnages humains sont trop clichés pour être crédibles, et on sent les trous dans l'histoire (le père de James Franco ?), la mise en scène a de bons moments, avec des plans séquences vraiment bien fichues, mais manque...d'ampleur quoi !...en fait c'est lisse....pour une révolte des singes, c'est soft. On en vient à regretter que le film ne soit pas plus long, y aurait eu de quoi faire
Mais techniquement c'est juste impressionnant, comment César joue mieux que les humains !!

César/6

Pareil. Les personnages humains sont fades, effacés, même James Franco ( :fan: ) semble... mou. Alors ça aurait pu être une bonne idée, une manière de glorifier les singes par contraste. Mais au final cela tire tout le film vers un divertissement honnête, mais vite oublié.
Et puis le montage est un peu foutage de gueule des fois, bien trop elliptique.

Tout pareil que vous les aminches. cheers

Sinon pas pu résister pour Prometheus - 5/6.
J'en parlerais plus tard mais si panda est chaud pour samedi aprèm... Wink :hug:
Et puis l'ouverture à la Terrence Malick du film, je sens que c'est un clin d'oeil pour Panda en plus, fait exprès. ^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://anorya.deviantart.com/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Les films de mémé 2012.   

Revenir en haut Aller en bas
 
Les films de mémé 2012.
Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Images mouvementées :: Le Cinéma du forum !-
Sauter vers: