Images mouvementées

Forum pour rêveurs fans de cinéma...
 
AccueilPortailGalerieS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Les films de mémé 2012.

Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Anorya
Effraie les filles since 1983.
Effraie les filles since 1983.
avatar

Nombre de messages : 9077
Age : 35
Localisation : Into the french capitale-euh !
Date d'inscription : 21/10/2006

MessageSujet: Les films de mémé 2012.   Mar 8 Mai - 16:04

Granny powa. gne
Mais quel jeu de mot pourri vraiment. Embarassed


--------


Comme des frères (2012. avant-première --le film ne sort qu'en septembre) - 5/6.

Black Rain (1989) - 3/6. Ridley Scott retrouve un peu de la magie de Blade Runner en allant filmer le Japon moderne et notamment une Osaka qui brille étrangement la nuit mais l'on passe un peu au dessus du choc des cultures et d'une histoire policière assez basique. Reste quelques scènes et une ambiance bien troussée.

Une page folle (1926) - 3/6. Cinéma muet japonais avec la dure vie d'une femme traumatisée dans un asile. Y'a plus gai. J'ai accepté de le voir pour aider une amie à faire quelques corrections pour son mémoire. Mais bon, si techniquement c'est bien fait le reste... zzzZZzzz. Et puis ce fond sonore en musique minimaliste hypnotique qui achève de t'endormir, pitié quoi. J'ai coupé le son du divx pour mettre la B.O de La Ligne Rouge entre-temps, suivi de la symphonie 3 de Gorecki parce que sinon je pétais un cable ou je continuais à m'endormir. Neutral
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://anorya.deviantart.com/
fripouille
Aime le roux.
Aime le roux.
avatar

Nombre de messages : 1340
Age : 29
Localisation : Chez Makou
Date d'inscription : 23/06/2008

MessageSujet: Re: Les films de mémé 2012.   Mar 8 Mai - 21:24

Dark Shadows :

Gniaaaaaah

:woeee:

*awww*

:blushplz:

:loverun:


C'était vraiment très bien.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
fripouille
Aime le roux.
Aime le roux.
avatar

Nombre de messages : 1340
Age : 29
Localisation : Chez Makou
Date d'inscription : 23/06/2008

MessageSujet: Re: Les films de mémé 2012.   Mar 8 Mai - 21:24

Mais vraiment super bien hein !

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Little Wing
Lost in translation at Paris
Lost in translation at Paris
avatar

Nombre de messages : 2782
Age : 28
Localisation : Always lost in the sea
Date d'inscription : 26/11/2006

MessageSujet: Re: Les films de mémé 2012.   Mer 9 Mai - 8:14

Vraiment ? J'aurais pas cru que ça soit si bien. Du coup, je revois mon jugement par la bande-annonce et je l'ajoute à ma liste de films à voir hihi !
Merci Frippy =D

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Little Wing
Lost in translation at Paris
Lost in translation at Paris
avatar

Nombre de messages : 2782
Age : 28
Localisation : Always lost in the sea
Date d'inscription : 26/11/2006

MessageSujet: Re: Les films de mémé 2012.   Mer 9 Mai - 8:15

Et tu dis pas ça juste pour Johnny Depp ? :p

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Isha
Déjà acclimaté au sirop d'érable
Déjà acclimaté au sirop d'érable
avatar

Nombre de messages : 3966
Age : 30
Localisation : In Absentia.
Date d'inscription : 22/10/2006

MessageSujet: Re: Les films de mémé 2012.   Mer 9 Mai - 8:27

Moi j'attend plus l'avis de Mak :mrgreen:


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.last.fm/user/Schmillbick
Anorya
Effraie les filles since 1983.
Effraie les filles since 1983.
avatar

Nombre de messages : 9077
Age : 35
Localisation : Into the french capitale-euh !
Date d'inscription : 21/10/2006

MessageSujet: Re: Les films de mémé 2012.   Mer 9 Mai - 8:47

bah ? la bande-annonce est pourtant super chouette ma wing. Surprised
ça faisait longtemps que je m'étais pas autant marré devant une B.A de Burton en plus. J'ai super confiance du coup. Et merchi frippy ! alien cheers :hug:
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://anorya.deviantart.com/
fripouille
Aime le roux.
Aime le roux.
avatar

Nombre de messages : 1340
Age : 29
Localisation : Chez Makou
Date d'inscription : 23/06/2008

MessageSujet: Re: Les films de mémé 2012.   Mer 9 Mai - 14:43

Johnny Depp y est pour beaucoup, vu qu'il est trop bien dedans. Comme d'hab. Et y a des choses vraiment drôles, des chansons très seventie's bien sympas, et... Tout est bien !

Et en l'honneur de Chloé: 6/6.


Johnny Depp :fan: :fan: :fan: :fan: :fan: :fan:


(Et d'abord Mak aussi a aimé. S'il dit le contraire, je me vengerais. Et ma vengeance sera à base de cochons d'inde mal élevées par mes soins.)

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anorya
Effraie les filles since 1983.
Effraie les filles since 1983.
avatar

Nombre de messages : 9077
Age : 35
Localisation : Into the french capitale-euh !
Date d'inscription : 21/10/2006

MessageSujet: Re: Les films de mémé 2012.   Mer 9 Mai - 16:50

Me suis revu le Aliens de tonton Cameron hier soir. Toujours aussi biiiiien. love :waah: :wesh:
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://anorya.deviantart.com/
Lysander
Dragonchat pourpre.
Dragonchat pourpre.
avatar

Nombre de messages : 1621
Age : 101
Localisation : Surement dans une salle de ciné ou pas loin, et sur twitter aussi => http://twitter.com/dJpJl
Date d'inscription : 06/01/2008

MessageSujet: Re: Les films de mémé 2012.   Ven 11 Mai - 9:05


Envie d'un petit film d’horreur, barré, original et complétement fun ? Courrez voir



Sous ce titre nanar ou l'on peut penser (a raison) que c'est un énième slasher débile avec ados attardes et sans surprise ce cache en réalité un petit film complétement décomplexer et totalement surprenant.
Rien que la scène d'introduction complétement "what the fuck" ou on comprend que dalle, nous donne le ton du film. Heureusement que le titre arrive en gros plan (façon année 70 / 80) sinon on peut penser qu'on s'est tromper de salle.

Le film joue avec tous les codes du genre, mais en même temps les démonte pour mieux prendre a revers le spectateur. Du coup on ne sais jamais trop a quoi s'attendre et c'est assez salvateur, c'est vraiment toute la force du film.

C'est un peut compliquer d'en parler sans faire de spoiler, donc je n'irai pas plus loin .

IL y a vraiment beaucoup de surprise et le concept est très rafraichissant, j’avoue que je n'avais pas spécialement envie de le voir et au final j'ai beaucoup apprécier.

Si vous aimer Evil dead / Jason / les film d’horreur japonais / hellraiser etc .., La cabane dans les bois (non mais le titre est vraiment naze, on est d'accord) est a ne pas manquer car elle donne beaucoup de réponse :mrgreen: .

Non mais sérieux, je pense que la cabane dans le prés, c'est la réponse a la question ultime du sens de la vie et tous ça :sort:


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
fripouille
Aime le roux.
Aime le roux.
avatar

Nombre de messages : 1340
Age : 29
Localisation : Chez Makou
Date d'inscription : 23/06/2008

MessageSujet: Re: Les films de mémé 2012.   Lun 14 Mai - 11:46

Pareil que Jp, je dirais pas mieux !


Sinon: Dead Silence.

J'ai rarement autant flippé devant un film, en fait plus flippant que ça, c'est Insidious. Et comme ce dernier, c'est très classique, mais très bien fait. Enfin, des scènes que j'ai vu, parce que j'ai pas tout regardé, fourrée dans le gras chaud de Gizmo pour me rassurer. Ou celui de Mak, je ne sais plus.
Bref c'était affreusement flippant (je l'ai déjà dit ?).

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anorya
Effraie les filles since 1983.
Effraie les filles since 1983.
avatar

Nombre de messages : 9077
Age : 35
Localisation : Into the french capitale-euh !
Date d'inscription : 21/10/2006

MessageSujet: Re: Les films de mémé 2012.   Sam 19 Mai - 10:22

Revu / redécouvert !


Les vacances de Monsieur Hulot (1953) - 6/6. Grosse redécouverte d'un film que je n'avais plus vu depuis une quinzaine d'années voire plus. Fa-bu-leux. cheers cheers cheers
Aliens (1986) comme dit plus tôt - 6/6. Une petite bombinette qui continue de déchirer-du-steak-de-poney (*). "Hé mec, je sais pas si t'as bien regardé le match à la télé mais on vient de se faire torcher le cul !"



Vus / découverts !



Black death (2010) - 5/6. Sans doute le meilleur de Christopher Smith. Son plus cruel et subtil aussi. Et puis Carice Van Houten et Sean Bean quoi. En attendant de voir Triangle, mon top Smith :
- Creep - 4/6.
- Severance - 4,5/6.
- Black death - 5/6.

Freakonomics (2010) - 4,5/6. Un documentaire sous forme de sketch mais qui a le mérite d'amuser tout en posant des questions faussement inutiles et relayant l'économie comme terrain propice à révéler des faits. Sympathique donc.

Danika (2006) - 5/6. Une petite production horrifique qui réussit avec un budget limité à instaurer un climat qui, à défaut d'angoissant véritablement, s'en trouve assez prenant. Marisa Tomei porte le tout sur ses épaules jusqu'aux 10 dernières minutes, inattendues, émouvantes qui me permettent de relever un poil la note.

Choose (2011) - 3,5/6. Du slasher basique mais centrée sur une héroïne attachante et des plans d'une belle élégance et d'une photographie raffinée et sublimée par le support blu-ray (chose rare dans ce genre de production). Un peu dommage que quelques clichés et invraisemblances égayent le film (scènes coupées à l'appui qui le prouvent dans la bande-annonce) mais sinon ça se laisse agréablement voir. Bon, le plan final ("nan mais en fait j'ai fait un twist sur les 5 dernières secondes qui n'a rien à voir avec mon film, j'vous ai bien eu hihi" TWIST DEBILE FINAL ON), on pouvait s'en passer aisément franchement, c'est le genre de truc à te couillonner un film voire ici baisser la note. A noter pour faire baver Lys que l'actrice principale ressemble assez curieusement à Scarlett Johansson. Surprised





(*) Excuses et bisous prodigués à Little Wing. :nooo: :hug:
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://anorya.deviantart.com/
Lysander
Dragonchat pourpre.
Dragonchat pourpre.
avatar

Nombre de messages : 1621
Age : 101
Localisation : Surement dans une salle de ciné ou pas loin, et sur twitter aussi => http://twitter.com/dJpJl
Date d'inscription : 06/01/2008

MessageSujet: Re: Les films de mémé 2012.   Mar 22 Mai - 15:02

Un petit mot sur Moonrise Kingdom


(Je met little wing au défis de me la redimensionner celle la ^^)

Ca fleur bon l'aventure et la libertée avec beaucoup d'humour et des personnage désabusé interpréter par une brochette de grand acteur.

Le film passe tous seul, gentillement, et on ressort content d'avoir vu une belle histoire.

Pour tous ceux qui on aimer les précédent film du real, et pour tous les autres aussi.



Bon après Alice (que je n'avais vraiment pas aimer du tout), Tim Burton reviens avec un vrai bon film entre comédie , gothique et horreur.
ca va a 100 a l'heure, on a pas vraiment le temps de s'ennuyer et ca fait plaisir de revoir Michelle pfifier (?).
j'ai pas grand chose a ajouter, encore un combo Buton/Depp gagnant.
Spoiler:
 

Mon seul regret viens du personnage de Chloé morez, que je trouve trop peut exploiter
Spoiler:
 
mais qui est toujours très talentueuse (faudra qu'il ce dépêche pour kick ass2, car elle a tendance a grandir :mrgreen: )



_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Little Wing
Lost in translation at Paris
Lost in translation at Paris
avatar

Nombre de messages : 2782
Age : 28
Localisation : Always lost in the sea
Date d'inscription : 26/11/2006

MessageSujet: Re: Les films de mémé 2012.   Mer 23 Mai - 11:01

Lysander a écrit:
(Je met little wing au défis de me la redimensionner celle la ^^)

Challenge accepted ! Ouais en fait non :p

Rah j'ai très envie d'aller voir ces deux films (en plus de Sur la route et Cosmopolis) !

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Isha
Déjà acclimaté au sirop d'érable
Déjà acclimaté au sirop d'érable
avatar

Nombre de messages : 3966
Age : 30
Localisation : In Absentia.
Date d'inscription : 22/10/2006

MessageSujet: Re: Les films de mémé 2012.   Mer 23 Mai - 11:11

Je ne développerai pas par peur de me faire assassiner par une certaine groupie d'un Johnny D., mais très très déçu pour ma part de Dark Shadows, que je trouve bien raté. (Toujours 100 fois mieux qu'Alice, pas difficile :mrgreen: )

Par contre, Moonrise Kingdom, très bien, du pur Wes Anderson bien barré et ça c'est bien I love you

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.last.fm/user/Schmillbick
fripouille
Aime le roux.
Aime le roux.
avatar

Nombre de messages : 1340
Age : 29
Localisation : Chez Makou
Date d'inscription : 23/06/2008

MessageSujet: Re: Les films de mémé 2012.   Mer 23 Mai - 20:43

Isha a écrit:
Je ne développerai pas par peur de me faire assassiner par une certaine groupie d'un Johnny D., mais très très déçu pour ma part de Dark Shadows, que je trouve bien raté. (Toujours 100 fois mieux qu'Alice, pas difficile :mrgreen: )
Tu peux faire une croix sur ton Blu-ray de Transformers 3.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anorya
Effraie les filles since 1983.
Effraie les filles since 1983.
avatar

Nombre de messages : 9077
Age : 35
Localisation : Into the french capitale-euh !
Date d'inscription : 21/10/2006

MessageSujet: Re: Les films de mémé 2012.   Sam 26 Mai - 18:02

Tu es cruelle avec ce panda ma Frippy. Mais qu'est-ce qui te dit qu'il ne l'as pas déjà en blu-ray, version post prod fauchée chez un journaliste ? gne


----------


Films vus.


Hyper tension (2006) -

Shocked

Surprised

Smile

Very Happy

cheers

Un nawak incroyable qu'il faut voir pour le croire. Entre série B ultra décomplexée et nanar chaotique clippesque. JASON STATHAM, TU ES MON HEROS. :mr:
Et dire que le deux va encore plus loin. Je me le garde de côté si Panda vient chez moi mais qu'il tarde pas trop non plus. :la:

J'ai presque envie de faire une chronique. Embarassed


Le vilain petit canard (2010) - 5/6. Film d'animation en claymotion à la fois drôle, tendre, cruel et émouvant. Sublime. Ils ont mis 6 ans à le tourner à raison de 12 images par secondes. Eh ben putain, pas étonnant que visuellement ça soit aussi incroyable que ce que le studio Aardman nous livre avec Wallace et Gromit.


Sans compromis - (2011) - 1,5/6. Un sous-Tarantino like du pauvre ou Bruce Willis et Forest Whitaker viennent cachetonner leurs impôts sans regarder un scénario médiocre qui croit avoir réinventé le cinéma. Reste une mise en scène parfois soignée, des actrices attirantes et des choix musicaux intéressants et encore, j'essaye de sauver le truc. Enervé je suis mais il n'y a rien de pire qu'un cinéaste qui prend ses spectateurs pour des cons avec un scénario archi-prévisible et des personnages au charisme de moules.
Non Bob, rien à voir avec The avengers et la cabane dans les bois, non mais. Surprised


Hara-Kiri (1962) - 6/6. Brillant. Culte. Grandiose.


------------


Films revus/redécouverts.


Alien 3 (1993) - 5/6. Sombre, lyrique, toujours aussi incroyable même mutilé par la prod' avec un Fincher qui se fait virer avant la fin du tournage. Comme tous les grands films, il tient pourtant sans peine sur ses deux jambes. :fan: :maître:
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://anorya.deviantart.com/
Little Wing
Lost in translation at Paris
Lost in translation at Paris
avatar

Nombre de messages : 2782
Age : 28
Localisation : Always lost in the sea
Date d'inscription : 26/11/2006

MessageSujet: Re: Les films de mémé 2012.   Dim 27 Mai - 8:32

Bon alors Dark Shadows... Baaah c'était pas trop mal. Pas raté (t'es sévère Isha :p) mais pas exceptionnel non plus ^^
J'ai passé un bon moment quand même mais c'était très inégal. Au final, j'dirai : moyen.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Isha
Déjà acclimaté au sirop d'érable
Déjà acclimaté au sirop d'érable
avatar

Nombre de messages : 3966
Age : 30
Localisation : In Absentia.
Date d'inscription : 22/10/2006

MessageSujet: Re: Les films de mémé 2012.   Dim 27 Mai - 9:42

Nico, j'ai déjà le blu ray 3D + 2 blu-rays + DVD + copie numérique de Transformers 3 :mrgreen:
Que j'ai prêté à fripy. Et qui va le brûler. (enfin ceci dit je suis sûr qu'elle va adorer.)


Et sinon Dark Shadows je suis sévère parce que c'est Tim Burton, que c'est Edward aux mains d'argent, Batman Returns, tout ça. Donc oui, je sais, faut passer à autre chose, il fera jamais aussi bien, et non c'est pas nul :mrgreen: (les décors et costumes sont jolis quoi *sort*)

Mais j'ai vraiment trouvé le film sans âme, sans passion... j'ai eu l'impression d'assister à une succession de scènes plus ou moins réussies, avec des personnages pas grandioses, une espèce de famille Adams en moins fun. Y'en a plein qui servent finalement à rien, tout le début se concentre sur la nouvelle copine de Johnny D. et le gosse, et en fait bah c'est même pas exploité.

Après, Eva Green je la trouve sympatoche mais Johnny Depp désolé ça aurait pu être n'importe qui maquillé et qui joue "bien sans plus" j'aurai pas vu la différence. Il joue pas mal hein, mais pas extraordinaire, et je commence à saturer de le voir systématiquement dans du Burton avec Helena Bonham Carter...

Après j'avoue, je trouve le scénario vraiment pas terrible et le rythme ronflant, zZzZzzzZ.... j'ai eu aucune émotion pour les persos. Danny Elfman, on l'a vraiment perdu, y'a même pas UN thème marquant, encore qu'il s'en sort pas trop mal au début mais bordel au milieu il est où ? Y'a même plein de scènes sans musiques (et ça aurait ne pu pas être un défaut mais là c'est juste... plat :mrgreen: )

et je trouve les musiques 70's ultra chouettes mais supra mal utilisées... -_-

Après, le reste c'est selon les goûts personnels mais je trouve que la photo gothique est des fois assez chouette mais alors certaines fois bien trop forcée (le début, erg) et voilà.

Bon et Chloe Moretz, je l'adorais mais en fait là je l'aime plus. (et lol le twist final avec elle...)

donc vala, ça reste quand même bien mieux qu'Alice mais bon un gros bof pour moi... mais j'attend Frankeeweenie avec impatience quand même (et si il rate celui là, et bah adieu Burton :p))


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.last.fm/user/Schmillbick
Isha
Déjà acclimaté au sirop d'érable
Déjà acclimaté au sirop d'érable
avatar

Nombre de messages : 3966
Age : 30
Localisation : In Absentia.
Date d'inscription : 22/10/2006

MessageSujet: Re: Les films de mémé 2012.   Dim 27 Mai - 9:42

Par contre Alice Cooper est génial, voilà.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.last.fm/user/Schmillbick
Anorya
Effraie les filles since 1983.
Effraie les filles since 1983.
avatar

Nombre de messages : 9077
Age : 35
Localisation : Into the french capitale-euh !
Date d'inscription : 21/10/2006

MessageSujet: Re: Les films de mémé 2012.   Dim 27 Mai - 14:31

Isha a écrit:
Par contre Alice Cooper est génial, voilà.

"Qu'est-ce que cette femme est laide." (Barnabas Collins) gne
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://anorya.deviantart.com/
Anorya
Effraie les filles since 1983.
Effraie les filles since 1983.
avatar

Nombre de messages : 9077
Age : 35
Localisation : Into the french capitale-euh !
Date d'inscription : 21/10/2006

MessageSujet: Re: Les films de mémé 2012.   Lun 28 Mai - 14:23

Bon alors Dark shadows justement...

Globalement j'approuve tout ce qu'a dit Panda en page précédente en apportant moi-même un avis aussi nuancé mais pareillement mitigé.
Sur l'instant je ne nie pas avoir passé un bon moment mais quelques heures après, j'avais déjà hélas quasiment tout oublié. Neutral
Sans nier beaucoup de choses (on pourrait citer beaucoup de choses chez Burton en effet. Par exemple le traumatisme des personnages dans leur enfance, assez récurrent. N'oubliez pas Batman le défi ou Edward aux mains d'argent, tout comme ici le jeune Barnabas ou le jeune David qui voit son père s'enfuir lâchement et littéralement), il y a quand même ce problème de toutes les pistes et sous-intrigues qui ne sont pas exploitées entièrement. Evidemment des indices amènent à ces développements qui se déclenchent dans le grand final mais même là à mon sens ce n'est pas exploité à fond toutefois. David par exemple peut voir sa mère disparue, à l'instar de Victoria et cela est rééxploité assez bien sur le reste du film même si ces mêmes pistes amènent à penser qu'une possible suite pourrait être prévu et exploiterait possiblement ce qui est livré ici : Par deux fois Victoria voit le fantôme refaire le geste de la chute par delà le lustre. Cela pourrait amener à penser que le corps à été enterré sans doute sous le sol même du grand hall. Autre exemple, tout aussi frappant : Quand Angélique arrive pour la première fois au manoir (en 1972), un indice est aussi donné au spectateur quand la sorcière toise l'ado interprêtée par Chloé Grace-Moretz et lui parle de métamorphose et que celle-ci, comme choquée, recule, méfiante. Dans sa bouche, on comprend aisément que cela évoque moins l'adolescence qu'une possible transformation en quelque chose d'autre. David si je me souviens bien dira d'elle-même à l'un des repas de famille qu'elle "miaule le soir".


Mais voilà, j'ai buté sur tous les petits détails déjà livré précédemment par panda et n'ai pas trouvé beaucoup de qualités au film. Alors au risque de faire redite avec notre mascotte poilue bicolore, oui le casting est très bon (note, panda disait "une espèce de famille Adams en moins fun" j'ai pensé quasiment la même chose à la fin du film, hallucinant), mais pas spécifiquement exploité à bon escient. Johnny Depp me semble refaire continuellement le même personnage qui gesticule tout le temps avec petits gestes ralentis, accélérés, jeux de la main (la gestuelle est assez travaillée dans ce Burton, aussi bien de Depp que de la composition d'Eva Green, surtout vers la fin quand elle se fissure lentement, une belle idée pour le coup), Michelle Pfeiffer, good mais elle n'a pas de composition très poussée non plus à fournir. Lee en caméo comme ça, bof, bof. Helena Bonham Carter et Chloé Grace Moretz, bien vite écartées (pour la première, j'en arriverai presque à me dire s'il n'y a pas d'eau dans le gaz dans le couple Burton/Carter parce que c'est pas la première fois qu'elle meurt chez lui Surprised ). D'autant plus que pour la psy...

Spoiler:
 

Alors quelques passages marrant toutefois dans le film qui, s'ils prêtent à sourire peuvent parfois être jubilatoire (les hippies) mais sinon, non, je n'ai pas pris. Visuellement après un prologue assez beau, on trouve quelques plans iconiques du manoir et un plan final romantique et beau (magnifiquement cadré de plus, on dirait presque le sujet d'une peinture du XIXe siècle avec les rochers qui battent la mer) mais sinon Burton m'a semblé un peu en pilotage automatique. Les choix musicaux sont parfois appropriés et bienvenus (Nights in white satin ou Superfly, ça fait son petit effet mais le reste, mou. Même Alice Cooper, je l'ai connu sensiblement plus énervé à la même période justement. Quand à Elfman, il s'est endormi après le prologue, c'est pas possible autrement). Et pourtant je n'attendais pas ce film mais voilà. Rien n'a pris et j'en suis le premier désolé. Neutral


3/6.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://anorya.deviantart.com/
fripouille
Aime le roux.
Aime le roux.
avatar

Nombre de messages : 1340
Age : 29
Localisation : Chez Makou
Date d'inscription : 23/06/2008

MessageSujet: Re: Les films de mémé 2012.   Mar 29 Mai - 9:01

Je ne comprend pas bien ta première partie; déjà, pourquoi Burton "nierait" quelque chose s'il changeait un peu ? Il a quand même le droit. S'il fait la même chose, c'est toujours pareil, c'est pas bien, et s'il change, oh c'est plus Burton, c'est pas bien non plus.
Ensuite tu parles de nombreuses pistes sous-exploitées, mais lesquelles ? Celles que tu cites ont été exploitées, sauf effectivement le fantôme qui tombe, moi j'ai juste compris que c'était un écho à sa propre chute du haut de la falaise, son fantôme disparaît de la même manière que son corps.

Après pour la famille Adams, bah c'est un peu pareil pour tout au final: s'il y a des robots dans un film, on va penser à Transformers, et le comparer. Surtout qu'au final c'est un famille qui habite un manoir, y a des éléments fantastiques, point. C'est pas des psychopathes, les gosses sont pas tarés, ils ne s'habillent pas tout en noir. En outre, étant donné qu'on retrouve cette comparaison quand même très souvent dans les critiques, ou même dès les annonces du film, c'est pas hallucinant d'y avoir pensé Wink

Cela dit c'est vrai pour Elfman.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anorya
Effraie les filles since 1983.
Effraie les filles since 1983.
avatar

Nombre de messages : 9077
Age : 35
Localisation : Into the french capitale-euh !
Date d'inscription : 21/10/2006

MessageSujet: Re: Les films de mémé 2012.   Mar 29 Mai - 10:01

Beh pourtant je suis clair. Surprised

fripouille a écrit:
Je ne comprend pas bien ta première partie; déjà, pourquoi Burton "nierait" quelque chose s'il changeait un peu ? Il a quand même le droit.

Si tu me relis, je dis bien :

nio nio a écrit:
Sans nier beaucoup de choses (on pourrait citer beaucoup de choses chez Burton en effet. Par exemple le traumatisme des personnages dans leur enfance, assez récurrent. N'oubliez pas Batman le défi ou Edward aux mains d'argent, tout comme ici le jeune Barnabas ou le jeune David qui voit son père s'enfuir lâchement et littéralement), il y a quand même ce problème de toutes les pistes et sous-intrigues qui ne sont pas exploitées entièrement.

Ce n'est pas Burton qui renierait, c'est moi qui ne nie pas son art et son statut d'artiste en recitant des figures de son oeuvre qui sont autant de passages auquel on s'est habitués sans forcément faire exprès, sinon j'aurais dit, Sans nier beaucoup de choses (bla bla), Tim Burton nous trahit néanmoins en (avec moult exemples etc). Smile


fripppppppppp-y a écrit:
S'il fait la même chose, c'est toujours pareil, c'est pas bien, et s'il change, oh c'est plus Burton, c'est pas bien non plus.

Gné ? :p)
Je suppose que ça se rattachait à la phrase précédente du coup.


frippy fan de gizmo a écrit:
Ensuite tu parles de nombreuses pistes sous-exploitées, mais lesquelles ? Celles que tu cites ont été exploitées, sauf effectivement le fantôme qui tombe, moi j'ai juste compris que c'était un écho à sa propre chute du haut de la falaise, son fantôme disparaît de la même manière que son corps.


Elles ne sont pas exploitées à bon escient en utilisant tout leur potentiel. Les exemples que je cite, c'est parce que ça m'a paru naturel et ça doit aussi paraître naturel à un fan de Burton ou de fantastique. En revanche, beaucoup de spectateurs se sont plaints que par exemple la métamorphose en loup-garou de la Chloé était amenée trop vite, d'autres sur des forums ont même trouvés que ça arrivait d'un coup, ce que le magasine Première résume hypocritement d'une phrase un peu simpliste : "On en veut d'autant plus à Burton de démissionner lors d'un troisième acte que l'on croirait dirigé par le superviseur des effets spéciaux". (Première - mai 2012) Suspect


Comme dit, j'ai repéré tout de suite le truc car la sorcière pointait ironiquement la gamine-Moretz mais ça dure à peine un instant et Burton ne revient sur cet aspect et les petits détails qu'en fin de film. Je pense qu'il y avait largement matière pour le coup à allonger un peu la durée (et Burton peut se le permettre, généralement on a pas le temps de regarder sa montre dans ses films) et développer encore plus le personnage par exemple. Burton n'est pas Ratner, il a un statut d'artiste dont il est conscient et mis à part Disney qui l'a fait chier au début de sa carrière et Warner parce que le second Batman n'était pas vraiment ce qu'ils espéraient, il est un cinéaste qui a bien plus de chances et de moyens que d'autres. Mais là c'est que mon opinion personnelle m'enfin le film fait 1h53, on pouvait mettre jusqu'à 2h15 sans problèmes et pousser plus loin pour selon moi, arriver à un grand film et pas juste un simple bon petit film. Surprised


cochons d'indes a écrit:
Après pour la famille Adams, bah c'est un peu pareil pour tout au final: s'il y a des robots dans un film, on va penser à Transformers, et le comparer. Surtout qu'au final c'est un famille qui habite un manoir, y a des éléments fantastiques, point. C'est pas des psychopathes, les gosses sont pas tarés, ils ne s'habillent pas tout en noir. En outre, étant donné qu'on retrouve cette comparaison quand même très souvent dans les critiques, ou même dès les annonces du film, c'est pas hallucinant d'y avoir pensé Wink


Pas exactement, c'est un peu simpliste d'amener à des comparaisons et les spectateurs ne pensent pas forcément tous à ça. La comparaison avec la famille Adams tient sur le fait que c'était aussi un feuilleton télé à la base comme Dark Shadows (si ça se trouve c'était même en concurrence !) et que les oeuvres de ce genre sont peu nombreuses dans le cinéma (en fait je vois rien d'autres qu'on puisse comparer sur le coup entre ces deux-là, faut dire Wink ). Les films de robots sont trop nombreux pour qu'on puisse les comparer aussi facilement, il y a trop de robots et de styles en soi. Transformers à plus de chances d'être comparé à Transmorfers (un des nombreux clones qui reprennent à Bay sans arriver à son statut de film-cool-aux-12000-explosions :mrgreen: ) qu'à A.I. On comparera dès lors plus le film de Spielberg en termes d'esthétiques (les robots ressemblent à ceux du clip de Chris Cunningham pour Björk, lequel a travaillé sur... A.I), d'histoire ou d'autres oeuvres SF dans la filmo du réalisateur ou de réalisateurs qui ont fait des films d'auteurs sur des robots qui s'en rapprochent. Smile


Après oui c'est pas des psychopathes je ne dis pas le contraire mais avec ce genre d'oeuvre, la comparaison est inévitable là où on pouvait en faire très peu chez Burton, excepté d'autres adaptations ou reprises d'oeuvres connues justement : Batman, Alice, La planète des singes... Le meilleur exemple c'est la comparaison d'une oeuvre Burtonnienne qui ne doit rien à personne avec une autre oeuvre de sa carrière qui s'en rapproche le plus, soit Les noces funèbres qui fut souvent (et encore aujourd'hui) comparé à L'étrange Noël de Monsieur Jack. Evidemment c'est Selick qui réalise ce dernier mais c'est du pur Burton derrière comme on le sait. Et là, la comparaison est plus juste et tout autant inévitable, mais elle gênera évidemment moins puisqu'on sera sur des point et liens beaucoup plus faciles à justifier en termes de sensibilité que nous possédons nous, spectateurs souvent adorateurs de Burton. Very Happy Wink



fripouilly a écrit:
Cela dit c'est vrai pour Elfman.


cheers


Est-ce plus clair maintenant ? Very Happy Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://anorya.deviantart.com/
fripouille
Aime le roux.
Aime le roux.
avatar

Nombre de messages : 1340
Age : 29
Localisation : Chez Makou
Date d'inscription : 23/06/2008

MessageSujet: Re: Les films de mémé 2012.   Mar 29 Mai - 10:11

Bien plus clair oui ! Je vois maintenant le lien avec le perso de Chloé Moretz, moi ce qui m'a le plus choquée (parce que oui je n'ai pas aimé ce passage, j'avoue), ce n'est pas le temps la rapidité, mais le fait que ça ne sert à rien. Comme Mak disait, on sent le truc qui devait être dans la série, donc forcément à placer, mais qui n'a rien à voir dans l'histoire. Mais là on en arrive à ce que tu disais plus ou moins, la non-exploitation de certaines choses.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Les films de mémé 2012.   

Revenir en haut Aller en bas
 
Les films de mémé 2012.
Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Deux films à voir pour 2012 !!!
» Grabbers (2012), horreur déjantée à l'irlandaise
» Great Expectations 2012 (film)
» Voitures De Films
» Programme et diffusion des films de Noël 2013

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Images mouvementées :: Le Cinéma du forum !-
Sauter vers: