Images mouvementées

Forum pour rêveurs fans de cinéma...
 
AccueilPortailGalerieS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Nos films du mois de juillet 2010 !

Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Anorya
Effraie les filles since 1983.
Effraie les filles since 1983.
avatar

Nombre de messages : 9077
Age : 35
Localisation : Into the french capitale-euh !
Date d'inscription : 21/10/2006

MessageSujet: Nos films du mois de juillet 2010 !   Ven 2 Juil - 8:29

J'ouvre !

-----------


Le règne du feu (Rob Bowman - 2002).


Ne vous fiez pas à l'affiche, il n'y a pas de bataille bourrine au dessus de Londres. Mais c'est alléchant néanmoins, non ?


Londres, début du XXIe siècle. Lors de travaux souterrains, Quinn, jeune aventurier d'une douzaine d'années, pénètre une galerie pour réveiller accidentellement une immense créature cracheuse de feu. Dès lors, ce qui n'était que légende devient réalité : les dragons envahissent le monde et celui-ci sombre lentement en poussières et cendres. Plus d'une vingtaine d'années plus tard, on retrouve Quinn (Christian Bale) à la tête d'une petite communauté dans un château réquisitionné comme lieu de résistance face aux créature. Mais, dans ce monde transformé en cendres constantes, les ressources se font rares. Les quelques humains restants, comme les dragons, ont faim, perpétuellement faim. Dans ce contexte où les premiers cherchent à survivre aux seconds, un américain, Van Zan (Matthew McConaughey), débarque avec toute sa troupe et déclare qu'il est un "tueur de dragons"...



Le réveil du Dragon...


Voilà de la bonne série B qui hélas, passe encore inaperçue. Je me souviens que, l'ayant vu au cinéma, je l'avais tout de suite adoré et porté plus ou moins aux nues. Evidemment ce n'est pas un grand film et l'on peut déplorer un manque d'ambition et une fin peut-être trop vite expédiée (d'autant plus que c'est trop court, arg). Mais voilà, si il y a deux choses fabuleuses qui font pleinement pour la réussite de ce film, c'est bien dans la retranscription d'un monde quasi-apocalyptique (et ce, avec peu de décors --un vieux château, des couloirs...-- ou souvent de grandes étendues vides, chapeau) avec bien sûr les dragons.



La meilleure scène du film. Si, si. gne


Ceux-ci, en plus de bénéficier d'un design sublime (ne chipotons pas, ce sont les plus beaux dragons vu au cinéma avec celui du Dragonslayer de chez Disney et ptêt Dragonheart. Mais là j'aime plus parce que voix de Philippe Noiret (VF)/Sean Connery (V.O)) sont plus que particulièrement traités puisqu'on ne les verra quasiment en détail que vers la fin avec le duel final. Tout le reste du film, les bêtes sont vicieuses, rapides, implacables et furtives, crédibilisant à fond l'inquiétude évidente qu'elles peuvent faire ressentir aux personnages comme au spectateur. Et pour couronner le tout, les créatures sont diantrement rusées et coriaces, mettant constamment à mal l'être humain. L'une des meilleures scènes du film, une course poursuite en chute libre (toujours aussi bien foutue) ne fera qu'appuyer l'aspect retors de la créature.



Espérance de vie ? 17 secondes en chute libre selon les statistiques. Sans doute moins avec un dragon qui speede derrière.


Pour porter le film, il fallait des comédiens qui en aient. Et il en ont. Sévèrement burnés, ils ont pour nom Christian Bale et Matthew McConaughey. A la fois opposés et alliés dans une lutte qui les fait se rejoindre, les deux personnages, tous deux chefs de leurs clans respectifs (ce qui donne lieu d'ailleurs à une savoureuse opposition entre les américains "gardiens du monde" et la prudence et l'expérience posée du vieux monde) et de leurs Hommes (et femmes) sont tous deux charismatiques, éclipsant les seconds rôles pourtant très bons (Izabella Scorupco ou le charme des blondes pas lavées et poussièreuses , Gerard "this is madness" Butler ou Alice Krige qui passe en coup de vent pour payer ses impôts mais on lui pardonne, du moins moi car elle m'a toujours fasciné cette dame là, tout comme Rampling et Swinton).



Apocalypses now.


Qui plus est, le film contient des séquences plus que marquantes (le réveil du dragon qui fait un peu penser au réveil du T-rex dans Le petit dinosaure, la chute libre, le final), des clins d'oeils parfois très drôles (dont une parodie de Star Wars et du fameux duel Luke / Dark Vador pour le jeune public :mrgreen: ), une imagerie formidable et une partition très bien foutue. Malgré les petits défauts mentionnés plus haut, ce serait dommage de bouder plus encore son plaisir face à de la bonne série B.

4,5/6.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://anorya.deviantart.com/
Anorya
Effraie les filles since 1983.
Effraie les filles since 1983.
avatar

Nombre de messages : 9077
Age : 35
Localisation : Into the french capitale-euh !
Date d'inscription : 21/10/2006

MessageSujet: Re: Nos films du mois de juillet 2010 !   Lun 5 Juil - 13:25

Du bon, du gros, du lourd ces trois derniers jours. Cool

* Fight Club - 5/6.
* Battle Royale - 4,5/6.
* La maison aux 1000 morts - 3/6.
* The devil's reject - 5/6.
* Ghosts of Mars - 4,5/6. Cool :mrgreen:

Et puis je comptais voir Splice ou tournée mais finalement j'ai eu la flemme. Je garde mes cartes UGC cine Solo pour Toy Story 3 et Inception je pense. sifflote :mia:
Ben ouais j'ai pas la carte UGC. :mia:
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://anorya.deviantart.com/
Isha
Déjà acclimaté au sirop d'érable
Déjà acclimaté au sirop d'érable
avatar

Nombre de messages : 3966
Age : 30
Localisation : In Absentia.
Date d'inscription : 22/10/2006

MessageSujet: Re: Nos films du mois de juillet 2010 !   Mar 6 Juil - 12:32

Battle Royale - 4,5/6

La Maison aux 1000 morts - 4/6

The Devil's Rejects - 5/6

Ghosts Of Mars - 3/6


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.last.fm/user/Schmillbick
fripouille
Aime le roux.
Aime le roux.
avatar

Nombre de messages : 1340
Age : 29
Localisation : Chez Makou
Date d'inscription : 23/06/2008

MessageSujet: Re: Nos films du mois de juillet 2010 !   Mar 6 Juil - 16:33

"Izabella Scorupco ou le charme des blondes pas lavées et poussiéreuses"


Euuurk Nico Suspect


Et le charme des roux qui pue du cul, ça te tente aussi ? J'ai ce qu'il faut à la maison si oui ! Very Happy

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anorya
Effraie les filles since 1983.
Effraie les filles since 1983.
avatar

Nombre de messages : 9077
Age : 35
Localisation : Into the french capitale-euh !
Date d'inscription : 21/10/2006

MessageSujet: Re: Nos films du mois de juillet 2010 !   Mar 6 Juil - 19:02

Nan nan les blondes mal lavées ça va. Limite tu me rapporte un gros labrador. Very Happy Cool



:mrgreen:
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://anorya.deviantart.com/
fripouille
Aime le roux.
Aime le roux.
avatar

Nombre de messages : 1340
Age : 29
Localisation : Chez Makou
Date d'inscription : 23/06/2008

MessageSujet: Re: Nos films du mois de juillet 2010 !   Mar 6 Juil - 20:23

Sinon les blondes se lavent aussi hein, je sais de quoi je parle :p)


Pour revenir au sujet, on a essayé de regarder Gainsbourg, Vie héroïque... Je n'arrive pas à savoir ce qui cloche, mais on a arrêté au bout de 30 min. C'est bien pourtant, mais c'est juste.... chiant. Ça oscille entre réel et "fantastique", mais ça marche mal je trouve, j'aurais préféré un parti pris plus net.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Isha
Déjà acclimaté au sirop d'érable
Déjà acclimaté au sirop d'érable
avatar

Nombre de messages : 3966
Age : 30
Localisation : In Absentia.
Date d'inscription : 22/10/2006

MessageSujet: Re: Nos films du mois de juillet 2010 !   Dim 11 Juil - 10:45

Toy Story 3



Drôle, émouvant, palpitant, génial, triste, joyeux, Pixar i love you.

7/6

(Et un court métrage exceptionnel pour changer)

(et des lunettes 3D passives super agréables qu'on peut garder à UGC. Incroyable !)

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.last.fm/user/Schmillbick
Anorya
Effraie les filles since 1983.
Effraie les filles since 1983.
avatar

Nombre de messages : 9077
Age : 35
Localisation : Into the french capitale-euh !
Date d'inscription : 21/10/2006

MessageSujet: Re: Nos films du mois de juillet 2010 !   Dim 11 Juil - 12:21

Bon alors je dirais juste que... JE TE HAIS ! Saleté. Evil or Very Mad Mad :mrgreen:

Va mourir dans ta fange de gros panda crade. :mrgreen:
M'en fout, j'irais le voir avec mak et frippy dès qu'ils seront rentrés du mariage de la soeur de Mak. na: gne
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://anorya.deviantart.com/
Anorya
Effraie les filles since 1983.
Effraie les filles since 1983.
avatar

Nombre de messages : 9077
Age : 35
Localisation : Into the french capitale-euh !
Date d'inscription : 21/10/2006

MessageSujet: Re: Nos films du mois de juillet 2010 !   Dim 11 Juil - 12:50

Pour le coup, à cause d'Isha j'ai décidé de vous faire souffrir avec des tartines de textes. Cool :mrgreen:
(je sors)

-------------


Spider (Cronenberg - 2002)


"A chaque nouveau film, les fans de David Cronenberg sont un peu plus perdus ! Il leur faut au moins deux visionnages pour retrouver leurs marques, pour retrouver, dans un environnement nouveau, ce qu'ils apprécient tant chez leur cinéaste favori. Ensuite, ils réfléchissent, méditent, font des recoupements, tentent de se souvenir et, finalement, s'aperçoivent qu'ils sont "chez eux", en terrain connu... C'est d'ailleurs une impression fausse, car Cronenberg est un chercheur, à sa façon; quelqu'un qui décline toujours les mêmes thèmes, mais avec une écriture filmique différente, dans des décors nouveaux, sur un mode jusque là inconnu."
David Cronenberg par Serge Grünberg, cahiers du cinéma, collection "Auteurs", p.171.


Après plusieurs années d’enfermement psychiatrique, Spider est transféré en foyer de réinsertion dans les faubourgs de l’Est londonien. C’est à quelques rues de là qu’enfant, il a vécu le drame qui a brisé sa vie. Aussi Spider va replonger dans ses souvenirs et mener une étrange enquête qui va lui révéler ce qui s’est vraiment passé.








Spider est un film étrange, et encore, venant de Cronenberg, l'homme qui nous a livré Vidéodrome comme Le festin nu, le mot est faible.
Il s'agit tout simplement de son film le plus cérébral et en même temps le plus épuré et intimiste, un drame complexe à ranger non loin de son M.Butterfly et Faux semblants. Dès le générique du début (captures d'en haut), on est prévenus avec ces magnifiques taches de Rorschach, non pas à l'encre sur papier, mais détrempées, rouille sur de la matière même, errosions et liquides sur des surfaces dures. Comme si, ce qui était tracé noir sur blanc sur une feuille de papier ne pouvait plus s'appliquer ici qu'en repensant le média même du film. Ce qui permet à Cronenberg de jouer sur la narration même du film : les flashbacks seront partagés comme en temps réel par l'enfant qu'était Spider (Ralph Fiennes, très bon) comme l'adulte dérangé qu'il est alors. Surtout, l'oeuvre est un grand film malade sur une psychée suivie de l'intérieur où les repères sont constamment brouillés (toiles qui découpent l'image).

D'abord le temps.
EXistenZ n'arborait aucune marque précise afin de créer une sorte de détachement avec la réalité constamment bombardée d'enseignes publicitaires. Spider lui, éjecte les références du présent (l'arrivée à Londres de Spider par le train, les voyageurs, habillés façon années 90-00) pour se focaliser sur un passé intemporel, figé, moisi, rouillé. On se demande même quel âge à Dennis Spider Cleg tant son habillement semble remonter aux années 50. Le paysage lui-même semble figé ne permettant que très peu les fulgurances du présent, lequel paraît alors totalement incongru (comme cette scène où Spider croise une jeune mère qui sort la poussette pour sortir sa gamine et le regarde furtivement pendant une seconde, se demandant bien ce qu'est cet espèce de débris vivant).

Ensuite la psychée de Spider.
Ce passé qui empiète littéralement le présent n'est pas un pur fait d'invention ni même le signe d'une appartenance au genre de la science-fiction, c'est surtout le fait qu'on est carrément dans la tête de Spider, et chose rare au cinéma (où le schizophrène ou la personne atteinte de troubles mentaux était toujours traité d'une autre manière et négativement), qu'on revit pratiquement avec lui toutes les situations. Spider cherche à comprendre comment il en est venu là, à l'instar d'un puzzle qu'il reconstitue. Et avec lui, le spectateur enquête (le rythme du film est suffisamment lent pour qu'on puisse se poser des questions. Sinon on risque de s'ennuyer pas mal :mrgreen: ).




"Le contrat spectatoriel, c'est la base même de l'essentiel des films de fiction, implique des codes qui distinguent le "réel" de l'imaginaire, du fantasmé, de l'onirique. Ces codes sont la plupart du temps, signifiés par des éclairages, des angles de vue, des filtres spéciaux, des musique ou des sons particuliers, etc. C'est ainsi que ce qu'on appelle communément l'identification entre le spectateur et le personnage principal s'établit. Dans des films aussi différents que Le sixième sens ou Matrix, par exemple, même si la confusion règne entre un univers réel et un autre, le plus souvent "parallèle" qui ne l'est pas, il y aura toujours quelqu'un pour nous avertir ou nous révéler, en guise de conclusion, quelle était la nature de l'énigme. Alors que dans Spider, le protagoniste est le spectateur de sa propre histoire, d'une intrigue dont il cherche à dénouer les fils. Mais surtout à la deuxième vision, rien ne nous empêche, nous, spectateurs, de soupçonner Spider (enfant ou adulte) d'être à la fois le spectateur et le metteur en scène de sa propre vie. Après tout, que savons nous de lui, sinon qu'il est fou ?"David Cronenberg par Serge Grünberg, cahiers du cinéma, collection "Auteurs", p.177.


A l'instar de la toile qu'il tisse, Spider déroule son propre cinéma-piège, s'engluant de lui-même dans l'enquête qu'il cherche à faire d'après ses souvenirs et les réminiscences qui se produisent sur les lieux qu'il revisite. Mais si ses souvenirs étaient déjà faussés à la base ? Si lui-même confondait les personnes et ses propres fantasmes, se perdant encore plus, recréant selon son bon vouloir un écheveau qu'il cherche désespérément à démêler...

Le film prend un rythme lent, il est épuré, sobre (trop peut-être diront certains), et pourtant, fin, n'en fait jamais assez. Shore lui-même semble emboîter le pas à son cinéaste et ami canadien en livrant soit des études au piano mélancoliques, soit des plaintes de violons qui font furieusement revenir à celles qu'on entendait, sournoisement cruelles, dans Chromosome 3 (The brood), mais en plus apaisé et craintif, à l'image du personnage principal.

Aime-t-on Spider dans l'immédiat ? Pas forcément et l'on peut comprendre que nombre de spectateurs ne supportent pas d'être piégés dans cet espace mental tortueux qui pourra sembler pénible. Pour ma part, malgré un peu de fatigue qui a menacé de dangereusement me faire plonger au milieu du film, je l'ai trouvé correct, sans plus. Je pense qu'a la prochaine vision, la seconde, j'aurais sans doute un nouveau regard sur ce film étrange et austère mais assez intéressant.

2,5/6 : Complexe, austère, intimiste, parfois même à la limite du chiant et pourtant... Et pourtant y'a quelque chose que chez d'autres, ça n'aurait pas marché. A réévaluer avec le temps, je suis sûr qu'il se bonnifiera au fil des visions. Wink


----------------


ET SINON, RETOUR SUR....




Ghosts of Mars (Carpenter - 2001)


"J'ai eu envie de faire un film à propos de Mars dès le début des années 80. La planète rouge symbolise tant de choses à nos yeux : le sang, la guerre, l'amour et la passion..."
John Carpenter à propos du film - Mad Movies hors-séries 1, novembre 2001, p.114.


C'est l'été, j'ai ressorti la bonne grosse pile de films bien fun et parfois pas recommendables. Very Happy
Et pour le coup, je l'ai même amené au week-end chez Chloé, la coupine de Lys'.
Et même que Panda l'a vu (ho ho). gne

Conchié par beaucoup, le film a toujours gardé son côté fun à mes yeux. Oui, c'est impardonnable sans doute mais je me dois de faire mon coming-out : J'aime GOM (le sigle plus fort que le club Med, HUHU). J'aime sa musique (je me réécoute souvent la B.O que j'avais acheté peu de temps après l'avoir vu en salles), j'aime son casting qui ne sert presqu'à rien sinon se faire joliment charcuter (et notons que Jason Statham conduit une fois de plus un véhicule comme la majeure partie de ses rôles. Une réminiscence du Transporteur, John ? gne), j'aime ses décors (on pourra toujours trouver les décors cheap ou se plaindre que 80% du budget est passé dans la peinture rouge des rochers, n'empêche, ça vieillit bien mieux que d'autres films curieusement), ses maquettes (le petit train est classe. J'aime bien ces trains dans la SF, que ce soit ici ou le petit monorail de Total Recall dont les plans me font toujours bien tripper Very Happy ), ses maquillages (John, avoue que t'aimes Marylin Manson, coquinou ! :mrgreen: ), Natasha Henstridge, son ambiance. Tiens oui, on pourra toujours chipoter mais le film a une bonne ambiance rien qu'à lui et c'est déjà pas mal.


Après oui, côté scénario et enjeux dramatiques, c'est le minimum syndical (la matriarchie proposée n'est presque qu'un prétexte pour que Pam Grier drague Henstridge... Puis Statham d'essayer de draguer notre intrépide blonde ! :mrgreen: ) mais bon, on était quand même pas venu pour ça non plus. Ici, l'affiche jouait cartes sur tables, elle ne trichait pas (cf, les hélicos sur l'affiche du règne du feu alors qu'il y a aucune bataille en hélico contre les dragons au dessus de Londres, tss tss) ou n'enjolivait pas les choses non plus (j'adorais l'affiche de La jeune fille de l'eau qui semblait me promettre des merveilles avec ses enchevêtrements de créatures et personnages dans les cheveux bleutés de Bryce Dallas Howard. J'ai par la suite bien déchanté en voyant le film... Neutral ). On est venu trouver du badass, on va en avoir du badass. N'oublions pas que Big John s'est fait plaisir avec quelque chose qui lui trottait déjà dans la tête depuis les 80's. Eh bien la voilà la vérité : John s'est fait son pur film des 80's, inutile de chercher plus loin :mrgreen: .

Bon après, il est évident que le film a ses défauts et qu'il est clairement pas irréprochable. Par exemple les scènes d'actions qui ne sont pas le point fort de Big John (au contraire de son utilisation de l'espace dans une trame à suspens clairement définie comme dans Assaut ou la base de l'Antarctique comme matière à huis-clos dans The Thing) mais en fait, je m'en fous pas mal personnellement. Y'a de la pose, Ice cube n'est qu'un énième décalque du Napoléon Wilson de Assaut ?
Ben ouais. gne
Le big boss final c'est limite similaire au chef des suceurs de sang de Vampires si on enlève les scarifications ?
Ben... .... ... ouais. gne
Et puis j'en passe mais bon, tout ça et la multitudes de choses négatives ou positives qu'on peut en dire, je passe outre. Parce que Big John s'est fait plaisir et que c'est, perso assez communicatif.
Et qu'est-ce que ça fait du bien de voir un film où la caméra bouge pas dans tous les sens comme pas mal de films récents bon sang, quand même. :la: :mrgreen:

Voilà, c'était pas objectif du tout, désolé. Cool

4,5/6.



-----


La maison des mille morts (Zombie - 2003).




Enfin découvert la première réalisation de mr Rob Zombie. Si je n'ai pas spécialement marché à tous moments dans le film à cause de l'aspect iconique (on voit constamment le captain Spaulding comme un hommage aux créatures horrifiques, hommage qui revient un peu trop dans les passages noir et blancs du téléviseur montrant un film typique des 50's programmé pour Halloween) et un peu décalqué (la famille de psychopathes... Mouais, y'en a déjà dans Massacre à la tronçonneuse et d'autres films, ça ne se renouvelle pas spécialement ici) fortement immoral (qui curieusement ne me gênait pas dans le 2000 maniacs de Herschell Gordon Lewis, dont le film de Rob Zombie se veut un héritier évident je pense. Pourtant ici, désolé mais pour moi ça reste une famille de salopard qui ne m'a jamais fait ressentir d'empathie, d'autant plus que certains persos, t'as envie de leur foutre une baffe, n'est-ce pas Baby "hi hi hi" Sherry Moon Zombie ?) et de la fin que j'ai senti venir à des kilomètres, j'ai apprécié d'autres choses.

Notamment la technique de Zombie qui renvoit constamment au modèle d'inspiration que sont les films des 60's/70's (avec solarisations de la pellicule façon pop-art) en y mêlant une modernité discrète mais terriblement efficace (un magnifique plan à la grue qui s'élève lors d'un passage insoutenable, sans doute LA meilleure scène du film), sans oublier la musique où l'on sent que Zombie assure clairement tant dans le rock que le travail du son et l'ambiance. Et puis ça fourmille de plein d'idées. Donc bien sans qu'on puisse néanmoins crier au grand film. Pour moi le grand film, c'est ce qui vient juste après... Wink

3,5/6.



----


The Devil's rejects (Zombie - 2005).



Ah ben, voilà. Là, on rentre dans le vif du sujet et Zombie dévoile clairement qu'il sait magistralement y faire.
Vision frontale, crue, sans chichi, bestiale et surprenante à la fois de réalisme comme d'une parfaite reconstitution d'une époque (ah cette B.O, bon sang, cette fuckin' B.O !!). Les personnages de psychopathes que nous suivons, même si ils restent clairement des salopards meurtiers nous sont enfin présentés avec une écriture qui leur faisait parfois défaut. Exemple de "Baby" (Sheri Moon Zombie, femme du réal, que celui-ci nous montrait un peu trop sous toutes les coutures dans le précédent film. Oui, ok, elle a un beau corps ta femme, de beaux nénés, de belles cuisses et j'en passe, mais son personnage était plus qu'irritant, creux et pénible :fiou: ) qui se révèle enfin possédée d'une nouvelle dimension (et ça se voit d'autant plus quand on enchaîne les deux films à la suite. Là ici, elle ne ricane plus bêtement comme une poule, ouf). Sans compter les seconds rôles, savoureux (Ken Foree ? LE Ken Foree de Zombie de Romero ? Oh mais je jouis, moi ! Shocked :la: :la: ). Impressionnant, clairement. Et candidat potentiel à mon film du mois pour le coup (même si le mois s'avère assez chargé).

5/6. Très grand film.



-----



Battle royale (Fukasaku - 2000)



Mes sentiments envers Battle Royale sont toujours contrastés et difficilement cernables tant l'oeuvre, fragile, joue sur plusieurs tableaux. D'un côté, une naïveté et une sincérité portée par Shuya, rêveur innocent qui traversera tout le film en se demandant constamment ce qu'il fiche ici et comment on en est arrivés là, de l'autre, une cruauté particulièrement perverse dans les mises à morts, accentuées par le fait qu'une bonne partie des élèves qui s'entretuent sont parfois particulièrement décérébrés :mrgreen: .

Il émerge pourtant une galerie de personnages tracés rapidement mais qui révèlent un charisme impressionnant. Kitano en premier qui s'amuse grandement comme un petit fou. Le personnage mystérieux du fou ensuite, élève aux cheveux roux, qui ne tue que pour le plaisir. Ou la peste sadique qui faisait déjà bien souffrir ses camarades en temps normal. D'autant plus que Fukasaku continue de jouer sur les deux tableaux par l'emploi de la bande-son. Vontairement satiriques et ironique par moments : Le beau danube bleu ou la marche de Radetzky tous deux de Strauss pour rythmer les jours et la gymnastique de Kitano. Très sérieuse à d'autres : Aria de la suite n°3 en ré mineur de Bach (ze morceau ultra connu qui marche toujours autant sur moi --je suis faible Very Happy) ou le Auf dem wasser zu singen D.774 de Schubert (magnifique) pour la mort de la jeune fille adepte de course à pied (habillée en jaune... Tarantino la repérera et la rebaptisera Gogo Yubari dans le premier volet de Kill Bill Smile :la: ).

Toutes les morts sont tracées à la serpe (ou à la faucille pour reprendre l'arme de la sadique) mais celà permet un instant de faire briller certains personnages fades, à donner plus d'allure aux autres, plus charismatiques, et ce jusque dans la mort. Après tout ce temps, Battle royale reste un film intéressant à voir avec en creux une réflexion intéressante d'une société qui s'enferre à construire ses propres monstres pour mieux s'auto-détruire (cf la capture avec la "première gagnante" de Battle Royale au début du film. Elle a gagné le droit de vivre, de se trouver un travail, d'aller dans des écoles supérieures mais elle n'en est pas moins devenue un monstre qui a liquidé tout le monde pour avoir le simple droit de vivre Shocked ).


Sinon ne lisez pas le manga de Battle royale, c'est une caricature odieuse qui se mord la queue dans le sexe, la déviance et la provocation inutile, en plus de gâcher le tout volontairement en croquant des personnages parfois plus débiles et moches que ce qu'ils peuvent être. Neutral

Hop, extrait à faire peur mais Isha en parlera mieux que moi, huhu. gne

Dans les deux premières cases, c'est censé être des filles qui s'entretuent. Je ne vois pas de filles devant la laideur de l'objet mais je me trompe sans doute. :nooo: :la:

4,5/6.


Dernière édition par Anorya le Dim 11 Juil - 12:52, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://anorya.deviantart.com/
Isha
Déjà acclimaté au sirop d'érable
Déjà acclimaté au sirop d'érable
avatar

Nombre de messages : 3966
Age : 30
Localisation : In Absentia.
Date d'inscription : 22/10/2006

MessageSujet: Re: Nos films du mois de juillet 2010 !   Dim 11 Juil - 12:52

Je voulais aller à la journée Toy Story 3D mais finalement je suis juste allé à l'avant première ce matin chez moi...

Plein de mioches... aucun n'a moufté. Pixar style.

Sinon je ne peux que te conseiller de revoir les 2 autres avant, magie garantie... (et gros paquet de mouchoir à la sortie)

Chef d'oeuvre sinon, comme les 2 autres... mais ptet même plus que ça pour moi, la trilogie m'a suivi pendant mon enfance et termine exactement où ça devait le faire... snif :fan: Crying or Very sad

(J'avais 6 ans pour le premier Toy Story... arg.)

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.last.fm/user/Schmillbick
Anorya
Effraie les filles since 1983.
Effraie les filles since 1983.
avatar

Nombre de messages : 9077
Age : 35
Localisation : Into the french capitale-euh !
Date d'inscription : 21/10/2006

MessageSujet: Re: Nos films du mois de juillet 2010 !   Dim 11 Juil - 13:03

Isha a écrit:


Plein de mioches... aucun n'a moufté. Pixar style.

Je pense que c'est ptêt plus l'âge des gosses qui joue parce que le monde de némo, je l'ai vu lors de sa sortie... En salles.
Le public à 90% que des gosses.
Et ça piaillait, rigolait, chialait, papotait pendant le film "dis maman, pourquoi..." (et la mère gênée de dire "chut" à chaque fois Laughing Neutral ).
Mais bon, ptêt que le public Amiénois est mal élevé (beh oui, j'étais à Amiens, alors). gne

------------


sinon,

* Summer Wars - 5,5/6 ou plutôt 6/6. Il ne passe plus que dans 2,3 salles sur Paris dont l'ugc orient express. Courez le voir. Vite. C'est un ordre.
Et après vous enchaînez avec toy story 3 et son 7/6. :fan:

* Demineurs - 4,5/6. ça reste bien chouette. Dans les bonus on apprend que Bigelow a tourné avec des caméras qui font plus de 1000 images par secondes pour montrer l'effet de l'onde de choc à un moment précis. Ah ouais quand même. Shocked

* The Box - 6/6.
Second visionnage qui, avec du recul permet de livrer le constat : c'est le film le plus intimiste et personnel de Kelly et sans doute son meilleur. Et pourtant j'aime Southland tales et j'adore Donnie Darko. Mais là, foutredieu... Shocked :bijour: I love you
Et les bonus, même très maigres sont plus qu'intéressants. cheers
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://anorya.deviantart.com/
Isha
Déjà acclimaté au sirop d'érable
Déjà acclimaté au sirop d'érable
avatar

Nombre de messages : 3966
Age : 30
Localisation : In Absentia.
Date d'inscription : 22/10/2006

MessageSujet: Re: Nos films du mois de juillet 2010 !   Dim 11 Juil - 13:07

Bah moi aussi les gosses pour Nemo étaient insupportables...

Mais là... rien. Et y'avait des très peu âgés !

Mais bon pour Wall-E, pareil et pour Là-Haut... pareil. cheers

Bon j'ai oublié de dire que la musique de Randy Newman est peut être sa meilleure, que le début est fantastique, que ces gens ont un coeur énorme, et qu'on donne le pouvoir total à Pixar !!!

---

Sinon Summer Wars me tente bien, yep... Et les ralentis de Démineurs sont sublimes (et ceux de Zombieland aussi :mrgreen:)

Et The Box c'est vachement bien... Southland Tales et Donnie Darko aussi.

flower

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.last.fm/user/Schmillbick
Bob Arctor
Peluche géante au poil mouillé.
Peluche géante au poil mouillé.
avatar

Nombre de messages : 814
Age : 29
Localisation : Dans un cendrier (ahahah, que je suis con)
Date d'inscription : 25/10/2006

MessageSujet: Re: Nos films du mois de juillet 2010 !   Lun 12 Juil - 11:20

Toy Story 3
(Le Crépuscule des Jouets)

La chose la plus évidente quand on parle de Toy Story 3 (comme de tous les Pixar), c’est la richesse de son écriture qui n’a d’égale que sa limpidité. On attendait pas forcément le scénariste de Little Miss Sunchine sur un terrain aussi virtuose, mais force est de constater qu’il impose une gamme de tonalités très riche qui composent une partition toujours entrainante, même dans ces moments les plus crépusculaires. Il suffit de voir le début, comment une scène essentiellement comique parvient à t'exposer une situation de départ d'une amertume directement héritée de Là-Haut: le temps qui passe et ses conséquences physiques et émotionnelles (le départ, l'absence des anciens compagnons, les amitiés qui vacillent). Ou comment l'omniprésence de la mort symbolique sert de carburant pour une nouvelle aventure trépidante. Toute l'écriture du film est comme ça, use de détails tristes pour en faire des ressorts comiques et ludiques faisant avancer l'intrigue, construit un parcours émotionnel complexe comme un rollercoaster, se fait diablement rythmée et truculente pour raconter, simplement, l'histoire d'un deuil.

Spoiler:
 

Bon et puis je parlerais pas des qualités d'écriture habituelles de chez Pixar, des personnages croqués avec habileté et tendresse, de l'humour super drôle et toujours intégré parfaitement à l'intrigue (même les intrigues casse-gueule concernant Buzz, Ken et Barbie font toujours avancer le film avec inventivité), de la justesse avec laquelle ils créent des enjeux évocateurs qui rendent l’intrigue limpide (les camions poubelles) et de tout plein d'autres choses.

Pas la peine non plus de parler de la mise en scène qui casse la baraque, fluide, spectaculaire et toujours juste, de la qualité technique juste ouf et parfaitement soulignée par la 3D, du mélange de genre impressionnant et diablement jubilatoire (du film d’épouvante au film d’évasion, en passant par le film de mafieux, le film de monstres géants et même le post-apo - il n'est pas interdit de penser à Terminator 2 ou à Mad Max 2 devant une ou deux images).

Ce qu’on retient surtout en sortant de la salle, c’est un film ludique et doux-amer, tout à la fois le truc le plus savoureusement drôle et entraînant vu en salle cette année et en même temps un monument d’émotion qui rappelle à nos mémoires une œuvre majeure de 2003, un autre au revoir à une autre trilogie de dingue. Que ce soit dans la puissance de sa symbolique ou dans le jusqu’auboutisme de son aventure, Toy Story 3 s’impose bel et bien comme le Retour du Roi du film de jouet… entre tout plein d’autres choses qui vous feront rire, vibrer, jubiler et pleurer.

:totoro:/6 cash dans ta gueule.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://gizmo-inc.fr
Bob Arctor
Peluche géante au poil mouillé.
Peluche géante au poil mouillé.
avatar

Nombre de messages : 814
Age : 29
Localisation : Dans un cendrier (ahahah, que je suis con)
Date d'inscription : 25/10/2006

MessageSujet: Re: Nos films du mois de juillet 2010 !   Ven 16 Juil - 23:06

Ghosts of Mars, ça poutre. C'est hyper fun, bien foutu, une putain d'ambiance, et en plus voilà les trips narratifs (le mec il te fait un flash-back dans le flash-back dans le flash-back et ça passe tout seul).

Sinon, tout le monde connait mon avis sur les derniers Nolan, le mec étant passé à mes yeux de cinéaste ultra-prometteur à déception ambulante, et bien il vient juste de signer son meilleur film. Inception, c'est un pur truc de fou, une cathédrale narrative appuyée par une putain de maitrise formelle. Tu rajoute à ça une interprétation magistrale (celui qui m'a le plus scié c'est Tom Hardy... comment il pète la classe ce mec), une tension qui va crescendo pour déboucher sur un climax de juste 1h20 qui te fout la tête et le bide à l'envers, une bande originale qui lorgne vers John Barry et qui le fait bien, et tout plein d'autres trucs mortels, et tu te retrouve avec un truc MONSTRUEUX. (c'est d'autant plus étonnant de la part de Nolan que sur pas mal de points c'est juste l'antithèse totale de Dark Knight... Et ne parlons même pas de Batman Begins, nan mais sérieux c'est le même mec qui a chié la bouillie visuelle informe de la dernière demi-heure du bouzin avec Christian Bale qui ici t'envoie dans la gueule la meilleure scène d'action de l'année?). Dans mon top 3 de l'année après Toy Story 3 et Agora. 6/6

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://gizmo-inc.fr
Isha
Déjà acclimaté au sirop d'érable
Déjà acclimaté au sirop d'érable
avatar

Nombre de messages : 3966
Age : 30
Localisation : In Absentia.
Date d'inscription : 22/10/2006

MessageSujet: Re: Nos films du mois de juillet 2010 !   Sam 17 Juil - 8:23

Eh beh qu'est ce qu'on va penser nous qui aimons tous les Nolan ? :fan:

(Sinon chuis d'accord pour la dernière demi heure de Batman Begins, chuis pas fan.)

J'ai hâte Very Happy

Et c'est vrai que Tom Hardy est très bon... c'était le seul point fort de Bronson :mrgreen:
(Donc Mad Max 4 ça va déchirer.)


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.last.fm/user/Schmillbick
Anorya
Effraie les filles since 1983.
Effraie les filles since 1983.
avatar

Nombre de messages : 9077
Age : 35
Localisation : Into the french capitale-euh !
Date d'inscription : 21/10/2006

MessageSujet: Re: Nos films du mois de juillet 2010 !   Sam 17 Juil - 9:54

Bob Arctor a écrit:
Ghosts of Mars, ça poutre. C'est hyper fun, bien foutu, une putain d'ambiance, et en plus voilà les trips narratifs (le mec il te fait un flash-back dans le flash-back dans le flash-back et ça passe tout seul).

Ben ouais, c'est juste Isha qu'aime pas trop Carpenter et préfère Michael Bay. Very Happy :mrgreen:
*je sors* gne


Isha a écrit:
Eh beh qu'est ce qu'on va penser nous qui aimons tous les Nolan ? :fan:

Et oui, contrairement à Bob, on adore Nolan depuis le début (même si je dois être le seul ici à avoir vu Following son déjà très bon premier film)... gne

Citation :
(Sinon chuis d'accord pour la dernière demi heure de Batman Begins, chuis pas fan.)

J'ai TOUT Nolan en dvd sauf celui-ci que je considère comme une oeuvre de commande sans aucune âme et bien mal foutue. ça veut tout dire. Le reste de sa filmo pour moi c'est 5/6 voire 6/6 direct (le prestige, dark knight (chut bob :mrgreen: Wink ) et donc bientôt inception. Voire 7/6 pour ce dernier car je sais qu'il portait l'histoire depuis plus de 10 ans donc... Shocked ) mais celui-ci c'est 2/6 le Begins pour moi. Neutral

Et pour une fois que Bob dit du bien de Nolan (le seul Nolan que Bob aimait avant ça on s'en rappelle puisqu'il nous l'a souvent dit, c'était Insomnia... qui n'est qu'un (très bon) remake. :mrgreen: Neutral ), que ça fait plaisir à lire (je note sur mon journal intime que Bob a dit du bien de Nolan et, plus important, a adoré un film de lui. Jour à inscrire dans l'histoire du monde. Shocked :mrgreen: ), je balance un ptit bonus qu'il a ptêt sûrement déjà lu.

Le prologue en comics de Inception. sifflote


Enjoy les gens. Very Happy Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://anorya.deviantart.com/
Anorya
Effraie les filles since 1983.
Effraie les filles since 1983.
avatar

Nombre de messages : 9077
Age : 35
Localisation : Into the french capitale-euh !
Date d'inscription : 21/10/2006

MessageSujet: Re: Nos films du mois de juillet 2010 !   Sam 17 Juil - 9:59

Sinon :

* Cashback - 4/6. J'y reviendrais...
* Eureka (Roeg, pas Aoyama) - 4,5/6... 5/6 ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://anorya.deviantart.com/
Bob Arctor
Peluche géante au poil mouillé.
Peluche géante au poil mouillé.
avatar

Nombre de messages : 814
Age : 29
Localisation : Dans un cendrier (ahahah, que je suis con)
Date d'inscription : 25/10/2006

MessageSujet: Re: Nos films du mois de juillet 2010 !   Sam 17 Juil - 11:00

Et Anorya, j'ai jamais dit que Insomnia était le seul film de Nolan que j'ai apprécié. Memento c'est et ça a toujours été du 6/6 cash (bon après j'ai pas vu Following). Après bin ouais, Batman Begins c'était de la grosse chiasse passé les 45 très bonnes premières minutes, Le Prestige c'était juste caca, et Dark Knight simplement un peu intéressant mais mal branlé et complétement dépassé depuis au moins vingt ans de comics et de films Batman, mais c'était pas du caca. Je voyais que Nolan relevait un peu la tête, mais rien qui annonce un truc comme Inception, rien qui annonce son meilleur film quoi.

Tu vois un truc comme Dark Knight avec ses scènes de dialogues lourdement explicatives surlignant au stabilo tous les thèmes du film à travers des concepts balancés texto à la tronche du spectateur, tu vois la manière dont il les filmait avec deux focales et une absence d'idée qui niquait toute dramaturgie et toute implication, et là tu compare avec Inception qui propose une idée par plan et fait reposer toute son histoire (100 fois plus complexe que celle de Dark Knight) non pas sur des concepts mais sur ses personnages plongés à l'intérieur de ces concepts, et comment leur humanité se révèle (quelque part ce qu'il essayait de faire dans son précédent mais qu'il se plantait royalement). Et en plus tu rajoute à ça que le mec est complétement décompléxé, ose enfin faire des scènes d'action vraiment fun (on avait un début de ça avec la course en fourgon blindé du Dark Knight, mais pareil, rien qui prépare vraiment à la dernière heure et quart du film), des répliques comiques qui marchent, des personnages qui pètent la classe sans qu'il y ait besoin de nous expliquer le comment du pourquoi c'est un putain de personnage (Tom Hardy putain) et le gros kiff c'est que même Zimmer le suit dans son délire en se prenant souvent pour John Barry.

Ce film poutre.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://gizmo-inc.fr
Isha
Déjà acclimaté au sirop d'érable
Déjà acclimaté au sirop d'érable
avatar

Nombre de messages : 3966
Age : 30
Localisation : In Absentia.
Date d'inscription : 22/10/2006

MessageSujet: Re: Nos films du mois de juillet 2010 !   Sam 17 Juil - 11:39

En effet les 45 premières minutes de Batman Begins sont très bien, donc ça mérite plus que du 2/6 non mais.

Et The Dark Knight c'est très très bien. Je peux concevoir pourquoi tu n'aimes pas mais perso c'est un des seuls films de super héros qui je trouve a une vraie ampleur et qui me fait de l'effet :mrgreen: (avec Spiderman 2, Batman Returns et HellBoy 2... que des deux.)

En tout cas j'attend avec impatience Inception, et pour avoir déjà écouté la B.O, c'est vrai qu'elle envoit du lourd flower

Y'a un bel hommage à Blade Runner de Vangelis, chais pas si Nolan a suivi (me semble qu'il est fan du film en tout cas)

Bon et sinon Le Prestige je l'ai revu y'a 3 jours, et c'est génial, je comprend pas pourquoi tu n'aimes pas Neutral

Surtout si t'aimes Ghosts Of Mars quoi. T'auras toujours des goûts de chiotte dis donc. :mrgreen:

Nan je plaisante bien sûr, Ghosts Of Mars j'ai pas trop accroché parce que je trouve ça sympa, fun oui mais un peu trop gentillet pour que j'aime. Le gros méchant bien classe qui crève en 2 coups, mouais. Ice Cube sait pas jouer et puis le flash back dans le flash back je l'ai pas vu, j'ai juste vu le flash back tout court avec des scènes d'explication à la juge qui servent strictement à quedalle.

Mais bon c'est sympa ouais. Rien de grandiose quoi. Il a fait mieux :mrgreen:

Sinon j'ai vu Predator et c'était énorme. (le premier hein, pas PredatorS, pas vu)

Et j'ai aussi revu District 9 et c'était aussi toujours énorme.

Que du 6/6 là dedans Cool

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.last.fm/user/Schmillbick
Anorya
Effraie les filles since 1983.
Effraie les filles since 1983.
avatar

Nombre de messages : 9077
Age : 35
Localisation : Into the french capitale-euh !
Date d'inscription : 21/10/2006

MessageSujet: Re: Nos films du mois de juillet 2010 !   Sam 17 Juil - 12:00

Bob Arctor a écrit:
Et Anorya, j'ai jamais dit que Insomnia était le seul film de Nolan que j'ai apprécié. Memento c'est et ça a toujours été du 6/6 cash (bon après j'ai pas vu Following).

Nan mais j'te charriais grosse truffe. Tss. :p)
Following en fait c'est bien mais sans être un grand film. Mais pour un premier film c'est largement au dessus de la moyenne. C'est surtout le scénar qui est, une fois n'est pas coutume, bien réalisé chez les Nolan bros' et sa structure qui réutilise des journeaux annonce Le Prestige. aga

Par contre comme Isha, je comprend pas pourquoi t'apprécie pas trop Le Prestige. Celui-là comparé a Insomnia et Memento, t'en parles pratiquement pas (ou j'ai pas retrouvé les pages plutôt). Donne ton avis Gringo. cheers Wink


Dernière édition par Anorya le Jeu 22 Juil - 9:01, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://anorya.deviantart.com/
Anorya
Effraie les filles since 1983.
Effraie les filles since 1983.
avatar

Nombre de messages : 9077
Age : 35
Localisation : Into the french capitale-euh !
Date d'inscription : 21/10/2006

MessageSujet: Re: Nos films du mois de juillet 2010 !   Sam 17 Juil - 12:02

Isha a écrit:


Mais bon c'est sympa ouais. Rien de grandiose quoi. Il a fait mieux :mrgreen:

Dit le mec qui n'apprécie pas la baston de 10 mn dans They Live (Invasion Los Angeles). gne :mrgreen:
*sort*
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://anorya.deviantart.com/
Isha
Déjà acclimaté au sirop d'érable
Déjà acclimaté au sirop d'érable
avatar

Nombre de messages : 3966
Age : 30
Localisation : In Absentia.
Date d'inscription : 22/10/2006

MessageSujet: Re: Nos films du mois de juillet 2010 !   Dim 18 Juil - 9:19

Nan mais ça c'est juste trop la honte :mrgreen:

Mais New York 1997 c'est très très bien.

Sinon :

Bolt

Un ptit Disney en 3D avec John Lasseter qui est arrivé à la prod' pour remuer tout ça. (parce que La Ferme se Rebelle et Chicken Little, c'était le début de la fin...)

Et beh, c'est vachement sympa !

Déjà le pitch est terrible, un chien star de ciné qui croit que c'est réel, un ptit Truman Show à la Disney :mrgreen:
La scène d'intro est absolument incroyable, une grosse scène d'action qui se moque des blockbusters américains, avec la musique effrénée de John Powell :fan:
Ca commence bien dis donc.
Après ça s'essoufle un ptit peu en se transformant en film très disneyien mais de bonne qualité, avec comme influence Toy Story (Bolt qui comme Buzz ne veut pas voir la réalité...) et Toy Story 2... (Mittens qui se fait virer par ses maîtres...)

Après ouais on echappe pas aux bons sentiments, à l'humour un peu lourdaud de Rhino le hamster, à la chanson country au milieu du film (que j'ai pas trouvé mauvaise néanmoins) et à la chanson et Miley Cyrus au générique de fin. :mrgreen:
Mais franchement, bonne surprise, c'est sympa, fun, bien réalisé, mignon tout plein et y'a de très bonnes idées... et puis c'est le film qui relance Disney quoi et qui aboutira au très sympa "La princesse et la grenouille" ! Attendons de voir la suite Very Happy

4,5/6

Kung Fu Panda

Le meilleur Dreamworks... avant Dragons :mrgreen:
Kung Fu Panda, c'est un scénario finalement assez classique, mais porté par une mise en scène superbe et une direction artistique absolument magnifique Shocked (le début en 2D, les plans avec Oogway la tortue :fan: De vrais moments poétiques.)
Les réalisateurs se font plaisir en faisant voler la caméra en en mettant en scène de très bonnes scènes de combat (celle sur le pont, peut être la meilleure scène du film avec l'évasion du méchant.)
Vous mélangez le tout au shaker avec une très bonne musique de Hans Zimmer et John Powell (mais pas leur meilleure), des persos très sympas (Oogway :fan: ) et pis vous foutez un panda dedans dont le papa est une espèce d'oie qui fait des nouilles et vous obtenez un bon gros 5/6.


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.last.fm/user/Schmillbick
Anorya
Effraie les filles since 1983.
Effraie les filles since 1983.
avatar

Nombre de messages : 9077
Age : 35
Localisation : Into the french capitale-euh !
Date d'inscription : 21/10/2006

MessageSujet: Re: Nos films du mois de juillet 2010 !   Dim 18 Juil - 9:58

Isha a écrit:
Nan mais ça c'est juste trop la honte :mrgreen:


Sale djeunz irrespectueux va !
T'as vu L'antre de la folie ? :mrgreen:
Si c'est non je risque de me transformer en Rambob. :deathhug: gne

panda a écrit:
et pis vous foutez un panda dedans dont le papa est une espèce d'oie qui fait des nouilles et vous obtenez un bon gros 5/6.

Un film avec des nouilles ne peut être que bien. love
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://anorya.deviantart.com/
Isha
Déjà acclimaté au sirop d'érable
Déjà acclimaté au sirop d'érable
avatar

Nombre de messages : 3966
Age : 30
Localisation : In Absentia.
Date d'inscription : 22/10/2006

MessageSujet: Re: Nos films du mois de juillet 2010 !   Dim 18 Juil - 10:24

Non mais j'aimerai beaucoup le voir ! Y'a Sam Neill quoi !

cheers

En parlant de Kung Fu Panda, j'étais tombé sur le court métrage du dvd:"Secrets of The Furious Five" sur Canal Plus y'a quelques jours et j'avoue avoir été très surpris...
Ca dure 25 minutes (plus long que du court Pixar quand même)

Po raconte à ses élèves le passé des 5 kung fu Master, et les flash back sont dans une 2D absolument magnifique... ils devraient faire un film entier dans ce style quoi !



(Bon ça c'est tiré du début du film, mais tout le court est dans ce style) :fan:

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.last.fm/user/Schmillbick
Anorya
Effraie les filles since 1983.
Effraie les filles since 1983.
avatar

Nombre de messages : 9077
Age : 35
Localisation : Into the french capitale-euh !
Date d'inscription : 21/10/2006

MessageSujet: Re: Nos films du mois de juillet 2010 !   Jeu 22 Juil - 8:59

Isha a écrit:
Non mais j'aimerai beaucoup le voir ! Y'a Sam Neill quoi !

Alors ? vu ? Pas vu ? Very Happy tongue

----------

* Eureka (Roeg) - 5/6. Il semble que le mot même soit porteur de belles promesses. Après le sublime, contemplatif et long (Bob dirait "chiant" :mrgreen: ) film de Shinji Aoyama en 2001, voilà un autre film au même titre, d'un réalisateur encore très sous-estimé aujourd'hui.



* Cashback.


Si je voulais simplifier, je dirais que c'est un film avec du téton, mais ce serait trop réducteur, quoique pas si loin de la vérité. :mrgreen:
Donc, tout de suite, chro' pour dissiper les idées reçues. gne


Ben Willis (Sean Biggerstaff), étudiant aux Beaux-Arts, ne se remet pas de sa rupture avec Suzy. Il en perd le sommeil et se met à travailler de nuit dans un supermarché. De plus en plus usé, il s'aperçoit qu'il possède l'étrange don de suspendre le temps. Il parvient à figer le monde et se met à dessiner les corps des jolies clientes du supermarché à leur insu...










Tiens, voilà un petit film sympathique avec quelques bonnes idées, quelques défauts et qui, sur la base d'un remarqué court-métrage (inclus dans le dvd et fondu avec aisance dans le film, sans trop qu'on le remarque malgré quelques changements de plans, musique, voix-off) aurait pu devenir culte si Sean Ellis lui avait donné plus de peps et entrain et enlevé quelques longueurs (un match de foot, certes amusant mais qui n'apporte pas grand chose).

Et pourtant, j'ai marché dans le film et apprécié certains points qui m'ont assez touchés (sans que je ne soit transporté non plus sur des sommets). D'abord, pour son premier film, Ellis fait montre d'une assez belle maîtrise du cadre, de la composition, des fondus-enchaînés, des transitions temporelles (assez bien faites : elles se basent non pas sur le montage mais une modification du temps au sein même du plan en laissant la caméra continuer un travelling où l'on aperçoit alors que le décor est modifié d'un coup, que la lumière a changée, que le protagoniste est alors représenté par un enfant plus jeune. Et la voix-off lie le tout assez agréablement --même si je comprend qu'on puisse la trouver redondante Neutral ), des couleurs et du flou. J'avoue que sans qu'on puisse décerner en lui un grand cinéaste (et son second film, the broken semble d'ailleurs assez catastrophique apparemment), il y a de belles qualités esthétiques chez le monsieur.






Ensuite, dans sa description du milieu du supermarché et de ses personnages colorés, le réalisateur réussit à livrer des touches d'humour et à rendre tout ce petit monde sympathique. Des 2 collègues gaffeurs et aussi un peu salauds (sans qu'on puisse les blâmer vraiment) en passant par le boss prétendument virile et égocentrique (avec sa tasse "The boss", le détail qui tue :mrgreen: ), l'obsédé de kung-fu, le jeune rêveur qu'est notre héros, son pote pervers et enfin la chouette jeune fille qui souhaite voyager et changer de monde, chacun des personnages sont plus qu'humains, participant au mélange de comédie et de mélancolie que cultive le film. D'ailleurs, ça commence comme une petite comédie pour finir par une tendre romance. Embarassed










Enfin, et là, c'est plus que purement subjectif mais l'amateur de jolies courbes féminines qui sommeille en moi a été plus que comblé. Tout le film est une ode à la beauté féminine, à la beauté du corps féminin (que ce soit sur le film, par les souvenirs du personnage, ses rêveries, les moments un peu érotique où il stoppe le temps, mais aussi les nombreux dessins, superbes) sans jamais que cela ne tombe dans le vulgaire, bien au contraire. Pour moi qui dessine (malheureusement pas de nu, faute de modèle féminin sous la main) et qui me suis un peu reconnu dans le personnage de Ben (il vit dans une sorte d'internat ou maison de jeunes, il dessine, il souffre d'une rupture et cherche à en survivre --et comme lui, je me suis surpris dans la réalité à ressortir et explorer de nombreuses photos de moi et d'elle, n'arrivant pas a extraire cette douleur du coeur avant un bon moment), le film m'a touché. Alors, pas exempt de défaut mais la poésie marche bien et le film reste plus qu'agréable. Very Happy

4/6.



* Toy Story 3.

Même si je n'ai pas grandi avec la trilogie comme Panda, je ne saurais être objectif sur ce Pixar. Car voilà, Bonnie :fan: + REX + Trixie + Woody + le thème de la solitude toujours aussi fabuleusement traité chez Pixar (solitude du manque d'âme qui vive, d'âme soeur surtout (Wall-e) en passant par la solitude imposée par la vieillesse et la disparition de celle qu'on aimait (UP) pour finir par l'oubli pur et simple parce que son propriétaire a grandi et a d'autres préoccupations (Toy Story 3)) + une mélancolie et une noirceur plus que palpables depuis Wall-e + Bonnie encore :fan: + un invité prestigieux Miyazakien + des clins d'oeil monstrueux envers le cinéma (dont un plus que reconnaissable envers Brian de Palma) + Dolly + Timothy Dalton (SI ! Dans la V.O, c'est la voix de Mr Pricklepants pour un gag hilarant sur l'actor's studio :mrgreen: ) + de l'humour et du fun (non je ne suis pas sponsorisé par Oasis) + Mr et Mme Patate + le bébé géant qui fout plus que les boules + Lotso + Grand corps malade en VF (ça passe super bien pour Rictus :mrgreen: ) + un final qui fera fondre en larmes 99% de la population mondiale terrestre (sauf quelques scientifiques perdus en antarctique ou au Groenland ou Sibérie qui n'ont pas de salles de cinéma) + du putain de vécu (la passation finale d'Andy à Bonnie... Qui ne l'a pas eu ?) + Ken et Barbie + les aliens + des clins d'oeil qui font référence aux autres épisodes (le grappin, Zeurg dans le générique de fin...) + Bonnie encore et encore :fan: = du Fuckin' Pixar qui tabasse du chaton. :la: Very Happy Cool
5,5/6.


Dernière édition par Anorya le Jeu 22 Juil - 20:09, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://anorya.deviantart.com/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Nos films du mois de juillet 2010 !   

Revenir en haut Aller en bas
 
Nos films du mois de juillet 2010 !
Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Orages au Mont July (01) - 3 juillet 2010
» Le statut d'auto-entrepreneneur (Réponse photo de Juillet 2010)
» Résultats Smackdown du 9 Juillet 2010
» flash mob Decathlon Bailleul juillet 2010
» 14 juillet 2010

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Images mouvementées :: Le Cinéma du forum !-
Sauter vers: