Images mouvementées

Forum pour rêveurs fans de cinéma...
 
AccueilPortailGalerieS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Sorcerer (1977)

Aller en bas 
AuteurMessage
Anorya
Effraie les filles since 1983.
Effraie les filles since 1983.
avatar

Nombre de messages : 9077
Age : 35
Localisation : Into the french capitale-euh !
Date d'inscription : 21/10/2006

MessageSujet: Sorcerer (1977)   Sam 23 Déc - 18:39



Amérique du sud, en pleine jungle, une équipe desespérée de 4 hommes menée par Juan Dominguez (coucou Roy Scheider !) doit mener sur des camions à peine en état, des caisses pleines de nitroglycérine sur plus de 200 kilomètres d'une nature dangereuse et hostile pour stopper un potentiel désastre pétrolier...

Suite aux succès de L'exorciste et des French Connection, on finit par laisser carte blanche à Friedkin pour faire un film comme il le souhaite. Et Friedkin de faire péter le budget dans un film remake du classique "salaire de la peur" de Clouzot à travers ce film rapidement devenu culte auprès de nombreux cinéphiles puisqu'il fit un bide comme de nombreux classiques de cette époque injustement méprisés par des spectateurs stupides (qui recherchaient des films plus consensuels) parce que ces films étaient en avance sur leur temps. Tous les The thing, Blade Runner, La porte du paradis, Vidéodrome... You know what i mean ?

Vidéodrome qui subira d'ailleurs un montage de Universal au grand dam d'un Cronenberg dégoûté, lequel aura paradoxalement sa vengeance suite au film heuresement livré intégralement dans son montage d'origine prévu par le réalisateur lors de sa sortie vidéo, film devenu culte comme d'autres grands films que l'on aime bien ici. Mais revenons à Friedkin...



Au regard de ce film, on comprends que Friedkin était en avance sur son temps et avait bien compris le cinéma, surtout le cinéma d'action et toutes les potentialités qu'il pouvait en tirer. D'abord le scénario, tendu, qui présente en 20 premières minutes, le passé des quatres hommes, venant de tous pays (d'ailleurs on remarque l'acteur français Bruno Cremer, notre acteur spécialisé dans les Maigret de canard) et puis Friedkin qui, caméra au poing se fait fort d'illustrer les rares séquences d'action sur le terrain comme un reporter ou un Michael Mann. La caméra capte l'action, virevolte, suit les eclats de bois dans la trajectoire de leur explosion, n'hésite pas a suivre le vol d'un condor pour se désintéresser de l'action quelques secondes avant d'y revenir, survole la jungle comme le ferait un oiseau (une idée reprise par Kounen dans son très beau Blueberry). La caméra de Friedkin se fond littéralement dans le paysage.




Ensuite Friedkin comme Mann a parfaitement compris l'immersion que peut provoquer la musique et engage le groupe Tangerine Dream qui par souci de capter l'esprit du film, écrit la musique sans avoir vu d'images de celui-ci, juste quelques indications.
Au regard de la musique hallucinée, glaçante et terrifiante, on comprend que Tangerine Dream reste un groupe injustement sous-estimé (cf mon topic en partie musique...). C'est la deuxième composition d'eux que j'entends pour une B.O de film après celle de Near Dark, Aux frontières de l'aube (1987...Kathryn Bigelow notre Break point woman d'action et l'une des rares hélas) et jen reste sur le cul.
Une telle musique, on a l'impression d'être dans une cathédrale avec des zombis et des fantômes qui feraient les choeurs. Comme ambiance pessimiste de fin du monde en musique électronique, j'ai rarement vu mieux, c'est vous dire.


Enfin l'action. Suite à la tension générée de caisses bloquées par du sable car risquant à tout moment de sauter au moindre choc, le réalisateur signe un film impressionnant. La séquence desespérée du pont (couverture du dvd) illustre à elle seule le film parmi d'autres séquences où Friedkin va en roue libre (les corps calcinés montrés au public, les explosions, le "paysage lunaire" onirique où Scheider échoue presque et la fin, presque surhumaine avec cette montée de feu) et se permet un film terribelement pessimiste où en définitive aucun espoir n'est permis (voir la dernière scène du film...).


Tous ces élements nous font clairement comprendre que le public préféra bouder ce grand film génialement sombre qui montrait et disait beaucoup de choses (la misère des peuples d'amérique du sud, les malversations politiques encore à l'oeuvre aujourd'hui) et Universal perdu alors beaucoup de recettes et commença a devenir méfiant par la suite. Et Friedkin a osé pourtant, et il fit bien même si celà mit un peu sa carrière entre parenthèse par la suite.

Malheuresement Universal en plus de traiter souvent le public comme moins que rien (la 1ère édition dvd de The Thing, mon dvd de Vidéodrome en mono, sans bonus ni rien...hem...), un peu comme Warner et ses boîtiers dvds en carton (pfff...foutage de gueule encore même si l'éditeur a depuis 2001 largement corrigé le tir), bref Universal semble encore de nos jours se venger : ce film n'est disponible qu'en import zone 1 (à vos lecteurs dvd dézonés) avec comme seule piste audio, la V.O. Les sous-titres français et espagnols sont gros et quand en plus se superposent les sous-titres anglais pour les phases se déroulant dans d'autres pays, c'est illisible, on voit plus l'écran. Bref l'horreur.

Pour ne rien gâcher, la copie n'est pas de bonne qualité (des points blancs, des grésillements, des taches noires là où des films plus vieux de 10 ans comme 2001, l'odyssée de l'espace sont parfait), on comprend que le film n'est pas remastérisé. Le son est lui à peu près bon mais le volume sonore semble pourtant varier à certains moments, se retrouvant presque dans l'inaudible. Fouyaaaa, quel bordel mes amis.

Ah oui pour les bonus, inutile de préciser que vous l'avez aussi bien profond dans le postérieur : une filmographie, quelques notes de production, la bande annonce (non sous-titrable on s'en doutait) et un pauvre lien internet qui ne marche plus depuis le temps.

En conclusion, un film superbe et mythique qui reste injustement charclé par cette edition inqualifiable et hélas la seule existante dans le monde. Je ne remercie pas Universal du tout.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://anorya.deviantart.com/
Anorya
Effraie les filles since 1983.
Effraie les filles since 1983.
avatar

Nombre de messages : 9077
Age : 35
Localisation : Into the french capitale-euh !
Date d'inscription : 21/10/2006

MessageSujet: Re: Sorcerer (1977)   Lun 12 Fév - 23:17

TOUH !

Citation :
Pour terminer, la question fatidique : quand pourra-t-on enfin avoir une bonne édition DVD du Convoi de la peur ? (le film n'existe que dans une édition zone 1 recadrée, sans bonus et dans une copie très mauvaise – ndr)

Friedkin : Oui, il y a un DVD mais je sais qu'il n'est pas du tout satisfaisant. En fait, Laurent Bouzereau, qui est en train de s'occuper des bonus sur l'édition de Cruising que nous préparons, est actuellement en pourparlers avec Universal pour sortir une véritable édition collector du Convoi de la peur. Le film sera présentée au format, dans une copie entièrement remastérisée et je ferai un commentaire audio pour l'occasion, même si je n'aime pas trop cet exercice. Je n'aime pas que l'on me dise ce que je dois regarder ou écouter quand je visionne un film. Je trouve que les films se suffisent à eux-mêmes, ils n'ont pas besoin de commentaires. Mais bon, s'il faut le faire, je le fais.

L'interview dont est tiré ce passage est là.

Shocked
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://anorya.deviantart.com/
Anorya
Effraie les filles since 1983.
Effraie les filles since 1983.
avatar

Nombre de messages : 9077
Age : 35
Localisation : Into the french capitale-euh !
Date d'inscription : 21/10/2006

MessageSujet: Re: Sorcerer (1977)   Mer 22 Déc - 20:36

Ah ?

AH.

AH !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://anorya.deviantart.com/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Sorcerer (1977)   

Revenir en haut Aller en bas
 
Sorcerer (1977)
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Ma vespa spécial de 1977
» porsche 936 24 H du mans 1977
» Passat LX de 1977
» Vespa 50 spécial 1977 entièrement restauré !
» projet 2009... one diesel de 1977

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Images mouvementées :: Le Cinéma du forum !-
Sauter vers: